Thomas tuchel psg 2019
Thomas Tuchel | Anadolu Agency

Ligue 1 : un Paris décimé se rend à Toulouse

Publié le , modifié le

Le Paris Saint-Germain affronte Toulouse, dimanche, dans le cadre de la 30e journée de Ligue 1. Les Parisiens n'ont plus que la Coupe de France à jouer, avec le championnat dans la poche et une campagne européenne terminée prématurément. Mais la demi-finale contre Nantes mercredi et les absences de Neymar et Cavani ne rassurent pas les Toulousains.

Le Paris Saint-Germain se rend à Toulouse, dimanche à 21h, pour le compte de la 30e journée de Ligue 1. Les Parisiens, qui comptent 20 points d'avance sur Lille en tête du championnat, doivent faire face à une myriade de blessés et à une motivation parfois aléatoire. Et ils auront dans un coin de la tête la demi-finale de Coupe de France contre Nantes mercredi, dernier objectif de leur saison. 

Paris pense déjà à la saison prochaine 

Car la fin d'exercice  va être longue pour les Parisiens. Assurés de conserver leur titre de champion de France et éliminés de la Ligue des champions, ils n'ont plus que la Coupe de France pour apporter un peu d'enjeu. La saison prochaine est déjà dans les esprits, alors que Thomas Tuchel va prolonger d'un an, jusqu'en 2021, avec le PSG. Le club travaille également sur la prolongation du latéral brésilien Dani Alves, actuellement à l'infirmerie. Les blessures, justement, s'accumulent dans le camp parisien. Ils ne seront que quatorze joueurs de champs à se déplacer, avec les absences de Neymar, Edinson Cavani, Julian Draxler, Thomas Meunier, Angel Di Maria. L'occasion pour les jeunes, comme Colin Dagba ou Christopher Nkunku, de se montrer. 

"Compliqué de retrouver le rythme"

"Nous sommes capables d'avoir une équipe capable de gagner, ainsisté Thomas Tuchel en conférence de presse. Il y a plusieurs matches où nous avons seulement 14 ou 15 joueurs avec nous. Ce n'est pas une bonne situation." Des absences qui s'ajoutent à l'effet parfois néfaste de la trêve internationale sur des joueurs parisiens très sollicités. "Un match après une trêve, c'est toujours compliqué à cause de la situation, a souligné l'entraîneur parisien. C'est toujours compliqué de retrouver le style, le rythme. Tout le monde a joué avec son équipe nationale et c'est un autre style de jeu." Mais l'Allemand a été partie rassuré par la dernière séance d'entraînement des Parisiens: "On a fait un bon entraînement hier (vendredi) avec une bonne qualité. C'était bien car je n'étais pas sûr si nous étions capables de retrouver notre qualité"

Toulouse, le maintien bien en main

Du côté de Toulouse,  14e de Ligue 1, l'enjeu est avant tout le prestige. Avec onze points d'avance sur le 18e, Guingamp, à sept journées de la fin, le maintien est en bonne voie. Malgré les inquiétudes de Thomas Tuchel, les Toulousains restent lucides sur leurs chances face à l'ogre parisien. "Je ne vais pas vendre du vent à mes joueurs, a reconnu Casanova en conférence de presse. On a toujours un petit espoir au fond de soi mais en même temps, on sait très bien qu’il vous impose 70-75% de possession. Ils l’ont fait contre Lille qui est actuellement la deuxième équipe du championnat !" Pas plus que les absences des stars parisiennes: "Ils ont joué une fois sans Neymar et Mbappé, et ils ont mis 4-0 à Saint-Étienne. Même sans ces deux joueurs-là, ils seraient champions de France sans problème. Il faut être réaliste et totalement objectif, c'est une mission très compliquée et très difficile qui nous attend." Une mission très compliquée, mais pas impossible, dimanche soir au Stadium.