Ligue 1 : Un Monaco aux deux visages trop fort pour Nantes

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hugo Dupriez
Willem Geubbels inscrit le deuxième but de Monaco contre Nantes
Willem Geubbels inscrit le deuxième but de Monaco contre Nantes | AFP - Valery HACHE

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

À domicile, et devant 5000 spectateurs, l'AS Monaco a dominé Nantes. Malgré une légère baisse de régime en début de deuxième période, les hommes de Niko Kovac l'ont emporté (2-1) grâce à des buts de Diop et Geubbels.

Séduisants en première mi-temps, les Monégasques ont baissé de niveau dans le deuxième acte. Suffisant pour s’offrir les 3 points d’une victoire à la maison. Symbole de la domination des hommes de Niko Kovac, Cesc Fabregas est rené de ses cendres. L’Espagnol, en grand difficulté la saison dernière, a régalé par sa vista. L’ancien joueur d’Arsenal, jamais ou trop peu souvent inquiété, a réalisé plusieurs passes longues qui ont mis en difficulté la défense nantaise. Une défense qui a souffert, comme en témoigne la passivité des canaris sur le premier but de Sofiane Diop (1-0, 5e). Une transversale monégasque rebondissait sur la tête de Traoré et Gelson Martins en profitait sur l'aile droite. Le Portugais temporisait et donnait en retrait pour Aguilar qui centrait vite au sol, la balle était déviée par un Pallois trop passif et arrivait jusqu'à Diop qui marquait d'une magnifique frappe enroulée du droit. 

10 minutes plus tard, Monaco manquait de faire le break, par Badiashile sur un corner de Fabregas. Badiashile, laissé seul dans la surface de réparation nantaise, bondissait haut pour une reprise du gauche qui s'écrasait sur la barre de Lafont. Kevin Volland, arrivé de Leverkusen, se procurait sa première occasion sous le maillot monégasque, mais sa volée, sur une ouverture de l’omniprésent Fabregas, était stoppée par Lafont (29e). Côté Nantais, hormis un but de Kolo Muani refusé pour une position de hors-jeu (19e), rien à signaler jusqu’à la 45e minute. Sur une attaque rapide, côté droit, Bamba centrait joliment au second poteau. Kolo Muani s'élevait pour remiser de la tête aux six mètres, Simon, seul devant la cage de Majecki, ratait complètement sa reprise à bout portant. Le ballon s’envolait au-dessus de la cage monégasque. 

Nantes égalise, Geubbels délivre Monaco 

Après 13 minutes sans grande animation, Wissam Ben Yedder trouvait le poteau d’Alban Lafont après une frappe enroulée de grande classe (58e). Contre le cours du jeu, Nantes parvenait à égaliser par Ludovic Blas. Dennis Appiah, défenseur central, allongeait une magnifique ouverture du droit, le ballon flottait jusqu'à la surface, rasait la tête de Badiashile et atterrissait sur Blas qui égalisait d’une reprise du gauche (1-1, 61e).

En contrôle, Monaco venait de tomber de haut. Heureusement, la talent individuel des hommes de Niko Kovac était trop fort pour les Nantais. Grâce à un excellent coaching de son entraîneur croate, deux entrants faisant la différence, le club de la principauté reprenait les devants. Onyekuru contrôlait une passe de Fabregas et remontait côté gauche avant d'alerter Geubbels, parti dans le dos de Pallois. L’ancien lyonnais marquait d’une balle piquée que Lafont ne pouvait que dévier dans son propre but (2-1, 65e). À 19 ans, Geubbels inscrivait son premier but en Ligue 1, un but important qui offrait la victoire à son club. Malgré plusieurs bonnes occasions, par les entrants Pellegri, par deux fois, et Onyekuru, l’ASM ne pouvait se mettre à l’abri. Score final 2-1, Monaco restait invaincu en Ligue 1, Nantes concédait une première défaite.