Ligue 1 : Un mercato d'hiver moins agité que prévu pour les cadors

Publié le , modifié le

Auteur·e : Alexis Ibohn
Mario Balotelli, seule recrue de l'OM cet hiver
Mario Balotelli est la seule recrue de l'OM cet hiver | Boris HORVAT / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Paredes à Paris, Fabregas à Monaco, Balotelli à l'OM... Le marché hivernal des transferts qui va prendre fin le 31 janvier à minuit bat son plein. Si les mouvements ont été assez rares en début de mercato, tout s’est accéléré durant cette dernière semaine, voire ces derniers jours. L’heure du premier bilan a sonné.

Beaucoup prédisaient de grands chamboulements, mais ce mercato d'hiver 2019 est finalement moins agité que prévu. En Ligue 1, on pouvait s'en douter, ce sont ceux qui ont les moyens qui se sont renforcés. Le PSG, Monaco et Marseille ont donc été les grands artisans du marché des transferts dans l’hexagone. En effet, le transfert de Cesc Fabregas de Chelsea à Monaco a été l'un des fais marquants de ce mercato d'hiver. Le milieu de terrain espagnol, 31 ans, passé par Arsenal (2003-2011) et le FC Barcelone (2011-2014), a signé chez l’avant-dernier de Ligue 1 pour trois saisons et demie. Après le défenseur Naldo, arrivé en provenance de Schalke 04, l'attaquant Gelson Martins, le milieu William Vainqueur, ou le latéral de Lille Fodé Ballo-Touré, l'ASM a donc choisi de recruter un joueur talentueux et au palmarès impressionnant pour réussir son opération restructuration afin d'éviter la relégation. 

Les recrues de l'ASM
Les recrues de l'ASM © AFP

Paris contraint d'être discret

Quant au Paris Saint Germain, c’est surtout dans les dernières heures qu’il s’est montré actif avec pour seule recrue, l'Argentin Leandro Paredes. Le milieu de terrain est venu renforcer l’entre-jeu parisien déjà peu pourvu suite à la blessure à la cheville gauche de Marco Verratti et à la mise à l'écart d'Adrien Rabiot. Côté départs, rien n'est à signaler. Christopher Nkunku veut aller à Arsenal, les Gunners le veulent aussi et le PSG est d'accord. Seul problème : le club anglais ne veut que des prêts cet hiver, et non un transfert définitif.

Une discrétion qui dure depuis 2 ans et qui s'explique aussi par le budget serré du club de la capitale en raison du fair-play financier. A titre de comparaison, l'année dernière, le PSG avait recruté Lassana Diarra et vendu Lucas Moura à Tottenham pour 28 millions d'euros. 

Marseille avec Balo et c'est tout 

Côté marseillais, Mario Balotelli est le seul joueur venu renforcer une attaque olympienne en difficulté, quoique déjà fournie (Germain, Mitroglou). Malgré les spéculations sur la volonté de recruter un latéral gauche pour suppléer Jordan Amavi, aucune arrivée n'a été annoncée à ce jour. 

L’Olympique lyonnais ne devrait pas non plus faire de vagues d’ici la fin du mercato hivernal. A pareille époque la saison dernière, le club présidé par Jean Michel Aulas s’était attelé à préparer l’avenir en recrutant Léo Dubois et Martin Terrier, arrivés cet été. Le club rhodanien avait aussi recruté Oumar Solet, qui a effectué ses débuts en professionnel en décembre dernier. Cette année, l’hiver est beaucoup plus calme entre Rhône et Saône où aucun joueur n’est arrivé ou n’a plié bagages. Alors que le recrutement d’un défenseur central a été envisagé, les choses devraient finalement rester telles quelles jusqu’à la clôture du mercato.

"J’ai plutôt l’impression qu’on va se diriger vers une stabilité, reconnaissait Bruno Genesio, samedi en conférence de presse. Mais j’ai un peu d’expérience maintenant et je sais que les derniers jours du mercato, il peut y avoir des coups d’accélérateur. Donc on verra". 

Alexis Ibohn AlexisIbohn