Ligue 1 : Trois choses à savoir sur Nemanja Radonjic, la prochaine recrue de l'OM

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Nemanja Radonjic

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Selon RMC Sport, Nemanja Radonjic est la prochaine recrue de l'Olympique de Marseille. Le milieu gauche de 22 ans arriverait au club contre environ 12 millions d'euros et s'engagerait pour 5 ans. Espoir déchu de l'AS Roma, il a retrouvé des couleurs avec l'Etoile Rouge de Belgrade et s'est immiscé dans la sélection serbe avant la Coupe du monde, avec en prime une bonne apparition contre le Brésil.

Un ailier véloce

Il est décrit comme un milieu gauche d'1m85 très rapide, technique, vraiment doué avec la balle. Une frappe de balle assez puissante. Mais il a plusieurs lacunes notamment en termes de finition, de constance et aurait tendance à faire des mauvais choix sur le terrain. Les plus sceptiques le décrivent comme un nouveau Lazar Markovic, le grand espoir du football serbe passé par Liverpool qui n'a jamais réussi à confirmer les attentes placées en lui.

La rédemption de l'espoir fêtard

Meilleur espoir à l'académie du Partizan, il est parti à l'AS Roma en 2014. Mais il n'a jamais réussi à faire son trou. A 17 ans, Radonjic a connu des problèmes disciplinaires et été vivement critiqué pour une fâcheuse tendance aux beuveries. Constamment en retard à l'entraînement, souvent en gueule de bois, il lui arrivait de vomir à l'entraînement de la Primavera selon une source proche de l'académie de jeunes. Après plusieurs tentatives de prêt non fructueuses - notamment à Empoli - pendant 3 ans, il rejoint l'Etoile Rouge de Belgrade en 2017.

Ligue 1 : Trois choses à savoir sur Nemanja Radonjic, la prochaine recrue de l'OM
© Gazzetta dello Sport

Un micmac financier

Son transfert est assez complexe, voire louche pour certains. Le joueur est encore sous contrat avec la Roma, club avec lequel il n'a pas disputé le moindre match. Il a été prêté pour deux saisons à l'Etoile Rouge de Belgrade et il était déjà acté qu'il s'engagerait avec le club serbe à l'été 2019. Cela ne change rien à son très probable achat par l'OM. Il y a cependant tout un micmac autour des pourcentages. Si l'Etoile Rouge touchera 60% de l'indemnité du transfert, les noms de plusieurs personnes impliquées dans les tractations peuvent poser quelques questions. Le journaliste indépendant Romain Molina a tenté de clarifier l'opération financière.