Antoine Kombouaré
Pour sa première sur le banc de Toulouse, Antoine Kombouaré a relancé son équipe en s'imposant contre Lille. | REMY GABALDA / AFP

Ligue 1 : Toulouse se relance contre Lille, Nantes chute à Metz

Publié le , modifié le

Il a fallu attendre pour voir cette soirée de Ligue 1 (10e journée) s'animer. Dauphin du PSG, Nantes est tombé sur la pelouse de la lanterne rouge, Metz (1-0). De son côté, Toulouse s'est enfin relancé pour la première d'Antoine Kombouaré contre le LOSC, battu 2-1. Reims monte sur le podium grâce à son succès sur Montpellier (1-0) alors que Brest (1-0 à Angers) s'est également imposé et qu'Amiens a arraché le nul à Nîmes (1-1).

► Toulouse - Lille : 2-1

Décidément, les Nordistes voyagent mal, très mal. Le LOSC a en effet concédé, sur la pelouse de Toulouse, sa troisième défaite de la saison en Ligue 1. Sa troisième loin de ses terres justement. Les hommes de Christophe Galtier ont subi la pression de tous les instants mise par la formation désormais entraînée par Antoine Kombouaré. Ce dernier avait demandé à ses joueurs de remettre du cœur et surtout de l’agressivité. Ils l'ont parfaitement écouté. À défaut de se montrer transcendants, Gradel, buteur sur pénalty (66e), et ses coéquipiers, ont fait preuve d'une sacrée détermination. Suffisante pour relancer le Téfécé qui s'impose 2 à 0, Sanogo ayant ouvert le score après la pause (58e). Les Toulousains respirent enfin, mettant fin à leur série noire de cinq matches sans victoire (3 défaites et 2 nuls). De son côté, Lille, qui a sauvé l'honneur en toute fin de partie par Fonte (90e+3), est en panne et n'a plus gagné depuis le 25 septembre (2-0, Strasbourg).

► Metz - Nantes : 1-0

Nantes est tombé ! Chez la lanterne rouge... Après trois victoires consécutives, le FC Nantes, toujours dauphin du PSG, a concédé sa troisième défaite de la saison sur le terrain du FC Metz (1-0) qui laisse la 20e place du championnat à Dijon. Un résultat on ne peut plus logique après une seconde période particulièrement dominée par les locaux. Réduits à dix à la 62e après l'expulsion de Wague, les Nantais ont alors baissé le pied, ce dont profitaient les Messins et leur buteur attitré, Habib Diallo. Comme souvent, c'est son capitaine et international sénégalais qui a libéré les siens, en inscrivant en toute fin de rencontre son septième but (87e) en Ligue 1 déjà. N'Doram (60e), qui avait trouvé le poteau sur une tête au point de pénalty, avait déjà été tout proche d'ouvrir le score. Mais Diallo n'a pas voulu se séparer de son costume de sauveur du FC Metz.

► Reims - Montpellier : 1-0

Ces Rémois sont surprenants... Joueurs et enjoués, les hommes de David Guion ont empoché leur cinquième succès de la saison, déjà, et, cerise sur le gâteau, se sont invités sur le podium ! Dans une rencontre peu emballante mais marquée par le désir de faire du jeu de la part du Stade de Reims, Montpellier n'a jamais su trouver la solution pour réagir à l'ouverture du score très tôt d'Abdelhamid (3e). Plus ou moins dominateur (57% de possession), le club de l'Hérault a cru à l'égalisation sur la lourde frappe d'Oyongo (53e), le ballon étant détourné in extremis par Rajkovic, encore solide ce samedi soir. Avant, c'était Oudin qui avait espéré faire le break pour Reims mais le VAR a finalement permis à l'arbitre de refuser, logiquement, le but (34e) pour un hors-jeu de Dia. Si Reims jubile, c'est un petit coup d'arrêt pour Montpellier qui restait sur trois succès sur les cinq derniers matches.

► Nîmes - Amiens : 1-1

Nîmes a bien cru tenir le hold-up parfait. Mais au bout du temps additionnel, Calabresi (90e+5) a remis les pendules à l'heure, permettant à Amiens d'arracher un nul plus que mérité sur la pelouse nîmoise. Les hommes de Luka Elsner ont été les plus entreprenants, tout au long de la partie grâce notamment à un excellent Mendoza, qui a d'ailleurs trouvé la barre transversale (56e). Guirassy, toujours aussi actif, aurait pu débloquer le compteur à deux reprises (7e et 24e) mais c'est Martinez, sur corner, qui a ouvert le score pour le Nîmes Olympique (41e). Finalement, si ce score de parité n'arrange personne, la logique a été respectée entre ces deux formations en quête de points. Si Amiens enchaîne une troisième rencontre sans défaite, les Nîmois n'ont plus gagné depuis quatre matches et sont désormais menacés par la zone rouge, à un petit point seulement.

► Angers - Brest : 0-1

Du côté d'Angers, la recette ne fonctionne plus. Irrésistible pendant près de deux mois, dauphin à un moment donné du PSG, la formation de Stéphane Moulin n'y arrive plus. Après avoir concédé le nul contre Amiens (1-1), et pris une claque à Paris (4-0), le SCO vient d'enchaîner un troisième match bien trop poussif, ponctué par une défaite, un peu sévère, à domicile contre Brest. Dominateurs mais sans se montrer efficaces à l'image de Mangani (88e et 89e), Pavlovic (89e) ou encore Traoré (58e), les Angevins sont tombés sur un grand gardien en face en la personne de Gautier Larsonneur, clairement l'homme du match. Il a littéralement écœuré les attaquants adverses et donc permis à Amiens d'espérer et de finalement réaliser la bonne opération après le joli but de Cardona (67e). Si Angers chute du podium, les Bretons signent une deuxième victoire de suite et s'éloignent encore un peu des dernières places, Monaco (18e) pointant à cinq points.