Ligue 1 : Toulouse creuse toujours, Larsonneur brille

Publié le , modifié le

Auteur·e : Andréa La Perna
Gautier Larsonneur
7 arrêts pour Larsonneur contre Nice ce samedi soir. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Parmi les cinq matches de Ligue 1 qui se sont disputés ce samedi à 20h, on retiendra la bonne opération réalisée par Nantes et Reims, les deux seules équipes victorieuses de la soirée. Le moral est au plus bas à Toulouse, qui s'est justement incliné contre Reims (0-1). Si le multiplex a été avare en buts (seulement 4, aucun en deuxième période), le spectacle était du côté de Brest - Nice (0-0), où Gautier Larsonneur a été auteur d'une nouvelle très grosse performance.

Toulouse creuse toujours

Au Stadium, face à Reims, le TFC a encaissé sa 8e défaite consécutive en Ligue 1. La saison cauchemardesque continue. Les Violets se sont tiré une balle dans le pied après 9 minutes de jeu. Le défenseur Agustin Rogel a perdu un ballon anodin et Rémi Oudin ne s'est pas privé pour donner l'avantage au Stade de Reims. Ensuite, les Toulousains n'ont pas cadré la moindre frappe depuis l'intérieur de la surface adverse... 

En fin de match, une petite poignée de supporters ont tenter de s'immiscer en tribune présidentielle pour signifier leur mécontentement.  Il faut dire que le club de la ville rose a déjà fait sauter le fusible Alain Casanova pour offrir le poste d'entraîneur à Antoine Kombouaré. Depuis que ce dernier est arrivé, Toulouse a joué 9 matches. Le premier a été remporté et les huit autres ont été perdus... Aujourd'hui lanterne rouge, le TFC a déjà 4 points de retard sur la place de barragiste.

Larsonneur, ça commence à se voir

Pour sa première saison en Ligue 1, il n'a pas froid aux yeux. Gautier Larsonneur est clairement en course avec les meilleurs gardiens du championnat de France. Face à Nice ce samedi soir, le gardien de 22 ans a permis à Brest de garder sa cage inviolée (0-0) grâce à 7 sauvetages effectués. Du haut de son mètre 81, il a donné l'impression d'être tout simplement imbattable.

Grâce à lui, le Stade Brestois n'a encaissé "que" 20 buts cette saison. D'après les expected goals against (les buts qui auraient dû être encaissés selon les tirs concédés), le club promu aurait dû en concéder 14 de plus. Si Larsonneur n'en est pas l'unique raison, il est le gardien qui a réalisé le plus de sauvetages par match depuis août en Ligue 1 (4.4 par match). L'OGC Nice en a fait l'expérience samedi soir.

Alerte enlèvement

Le multiplex est souvent moqué pour le manque de spectacle proposé par les équipes engagées à cet horaire. Eh bien ce samedi soir, les chasseurs de buts ont été bien déçus. Seulement 4 ont été inscrits : Rémi Oudin à Toulouse, Moussa Konaté et Jhonder Cadiz à Amiens et Imran Louza à Nîmes. Les quatre ont été marqués en première période. Il ne s'est rien passé au niveau du score en deuxième période sur les cinq matches de la soirée. 

Nantes et Reims se satisferont de la victoire glanée ce samedi. Les deux équipes trônent respectivement à la 4e et à la 5e places provisoires du championnat. L'ambiance est bien plus pesante à Toulouse donc, mais aussi à Nîmes, qui enchaîne une troisième défaite consécutive (un sixième match sans victoire). Les Crocos ont 12 points au compteur, soit autant que la lanterne rouge Toulouse. Une zone de lutte pour le maintien se dessine entre la 16e et la 20e place. Dijon (16e) et Amiens (17e) ont manqué l'occasion de se donner un peu d'air. Les deux équipes n'ont qu'un point d'avance sur la zone des relégables. Après leur match nul (0-0), Nice (13e) et Brest (14e) restent embourbés dans le ventre mou. Angers et Monaco ont manqué l'occasion de rejoindre dans le haut du tableau.