La joie des Strasbourgeois après l'ouverture du score.
La joie des Strasbourgeois après l'ouverture du score. | PATRICK HERTZOG / AFP

Ligue 1 : Strasbourg obtient sa première victoire (3-0) face à un Lille sans gardien

Publié le , modifié le

Première victoire pour Strasbourg. Cet après-midi, le club alsacien n’a pas raté l’occasion de remporter le match face à Lille (3-0), au stade de la Meinau. En effet, son adversaire nordiste s’est retrouvé à dix contre onze, à la suite de l’expulsion de son gardien Mike Maignan, auteur d’un mauvais geste sur Benjamin Corgnet, en deuxième mi-temps. Or, Marcelo Bielsa avait déjà effectué ses trois changements en première période. Cela a obligé Nicolas De Préville, puis Ibrahim Amadou à prendre le rôle de gardien. Les Alsaciens ont trouvé la faille grâce à Jonas Martin, à la 73e minute. Dimitri Liénard et Jétrémy Grimm ont ensuite alourdi le score.

Neuf ans que la Meinau attendait une victoire en Ligue 1. C'est désormais chose faite. Un succès qui met fin à la triste série de 12 revers consécutifs dans l'élite. Les Strasbourgeois dominent la première mi-temps, alors que l'entraîneur argentin de Lille est obligé d'effectuer ses trois changements avant même la fin de la première période.

En à peine plus d'un quart d'heure, deux joueurs nordistes se blessent à une cuisse, d'abord le milieu défensif brésilien Thiago Mendes, puis le latéral droit Kévin Malcuit, remplacés respectivement par le Malien Yves Bissouma (11e) et le Brésilien Thiago Maia (18e). À la peine face à la furia des joueurs alsaciens, Bielsa  opère un choix tactique dès la 37e minute en sortant le défenseur Fodé Ballo-Touré, complètement dépassé sur son flanc gauche et qui avait déjà reçu un avertissement, pour lancer l'Ivoirien Rominigue Kouamé. À la mi-temps, Strasbourg et Lille sont à égalité 0 à 0.

Une expulsion et plus de gardien 

Dans une altercation avec le néo-Strasbourgeois Benjamin Corgnet, Maignan envoie le ballon sur le derrière du crâne et écope logiquement d'un carton rouge (63e). L'avant-centre De Préville a alors enfilé les gants, mais encaisse un but de Martin (74e). Il laisse dans la foulée ses gants à son capitaine, Amadou, pour
reprendre sa place en attaque (76e). Amadou, milieu défensif de formation, prend pour sa part un penalty (82e). Strasbourg profite jusqu'au bout de la rencontre de ce fait rare pour dérouler et inscrire un dernier but, grâce à Grimm à la 88e.

Avec ce revers, les Lillois échouent à rejoindre les équipes qui ont remporté leurs deux matches, Lyon, Marseille et Saint-Etienne (6 points). Deux clubs pouvaient encore les rejoindre: Monaco, à Dijon (17h00), et le Paris SG à Guingamp (21h00), où la superstar Neymar devrait disputer son premier match sous ses nouvelles couleurs. De leur côté, les Strasbourgeois ont rendu un match propre, bien avant l'expulsion. Ils peuvent ainsi aborder tranquillement leur prochain match à Montpellier.

Réactions 

Thierry Laurey (entraîneur de Strasbourg): "J'ai essayé de regarder le match objectivement et, à 11 contre 11, j'ai vu une équipe qui a dominé l'autre. Je sais qu'on va dire que Lille a perdu car il étaient à dix et pas que Strasbourg a gagné. Mais vous ne pouvez pas enlever aux joueurs la capacité qu'on a eue de rester dans ce qu'on voulait faire. On essaie de proposer des choses cohérentes. On savait qu'il ne fallait pas laisser jouer les Lillois et c'est ce qu'on a fait. On a vu une équipe qui s'est battue de la 1re à la 93e minute, tout le monde est dans l'esprit."

Marcelo Bielsa (entraîneur de Lille): "A aucun moment on a réussi à imposer notre style de jeu et il y a eu beaucoup de situations imprévues à régler. Mais je ne pense pas qu'on puisse justifier la défaite avec ces situations que l'on n'espérait pas. Nous n'avons pas réussi à prendre le dessus à aucun moment du match, le projet de jeu n'a pas pu contrecarrer le schéma mis en place par l'adversaire pour nous contrer. (Sur l'exclusion)Pour moi ce n'est pas le tournant du match, l'avantage pris par l'équipe adverse était mérité, indépendamment du fait d'avoir joué sans notre gardien dans la dernière demi-heure. C'était un 0-0 qui n'était pas mérité car Maignan était jusque-là responsable du fait qu'on ait gardé notre but vierge."

Guillaume Gorgeu @g_gorgeu