Le Strasbourgeois Lala, buteur contre l'OM, au contact avec le Marseillais Kamara
Le Strasbourgeois Lala, buteur contre l'OM, au contact avec le Marseillais Kamara | MAXPPP - PQR - LA PROVENCE - Frederic SPEICH

Ligue 1: Strasbourg, fossoyeur du rêve européen de Marseille

Publié le , modifié le

Après sa défaite à domicile contre Nantes, l'OM a sans doute dit adieu définitivement à la Ligue Europa en ramenant un nul (1-1) de Strasbourg, en ouverture de la 35e journée de Ligue 1. Malgré la belle ouverture du score de Germain (47e), les Marseillais ont encaissé un penalty moins de vingt minutes après, par Lala malgré deux parades de Mandanda (65e). Ce match nul offre provisoirement la 5e place à Marseille, mais à quatre longueurs de la 4e place, qualificative pour la Ligue Europa, occupée par Saint-Etienne qui jouera à Monaco dimanche.

L'espoir était mince. Mais l'OM n'avait pas le droit de perdre du temps et des points, comme trop souvent dans cette saison. Sauf que le faux-pas est encore une fois intervenu. Sans doute celle de trop. 

Dans un match où le jeu s'est longtemps maintenu en milieu de terrain dans une bataille de chiffonniers, les Marseillais avaient pourtant été les premiers à s'illustrer. A la 27e minute, sur un décalage de Germain, Luiz Gustavo se trouvait dans un face-à-face avec le gardien adverse. Mais Sels s'interposait bien. C'était la seule grosse occasion des 45 premières minutes. 

Au retour des vestiaires, cela partait sur d'autres bases avec une longue ouverture de Luiz Gustavo pour Balotelli qui remettait à Sakai qui décalait Germain dont la frappe instantanée du pied droit se logeait dans le petit filet du but strasbourgeois (47e, 1-0). Le 8e but de l'attaquant olympien cette saison, son 50e en L1 en carrière. Et juste derrière, sur un corner, Caleta-Car envoyait une puissante reprise sur le poteau gauche (50e). C'était le tournant du match.

Mandanda trop seul sur le penalty

Car Strasbourg revenait en force dans la rencontre. Ajorque était tout près de reprendre du pied gauche un centre tendu de Martin (53e). Et à la 64e minute, Ajoque prenait légèrement de vitesse Adil Rami, qui tentait de shooter dans le ballon mais ne trouvait que la jambe de l'attaque alsacien. Le penalty était inévitable. Martin se chargeait de la sanction, mais Mandanda repoussait sa tentative sur la tête de Thomasson, qui trouvait encore le portier marseillais sur son chemin. Mais cette fois, la balle revenait dans les pieds de Lala qui n'avait plus qu'à la pousser dans le but vide (65e, 1-1). Un but à l'image des occasions perdues de Marseille durant cette saison.

Malgré des intentions, les Marseillais ne parvenaient pas à reprendre l'avantage. Ils étaient même tout près d'encaisser un deuxième but en fin de match. Avec ce nul, l'OM dit quasiment adieu à l'Europe. Un comble à Strasbourg...