Ligue 1 : Strasbourg dompte Bordeaux pour se donner de l'air

Publié le , modifié le

Auteur·e : Leo Anselmetti
Ludovic Ajorque
Ludovic Ajorque a ouvert le score face à Bordeaux. | FREDERICK FLORIN / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Complètement cadenassé par la défense strasbourgeoise, Bordeaux, qui aurait pu se retrouver au pied du podium de Ligue 1, a enchaîné une deuxième défaite consécutive (0-1). De son côté, Strasbourg, porté par un Ludovic Ajorque très efficace en cette fin d'année 2019, réalise un bon résultat lors de cette 18e journée en prenant huit points d'avance sur Metz, premier barragiste.

Après cinq matches sans défaite, Bordeaux semble marquer le pas. Défaits 3-1 face à Marseille dimanche dernier, les hommes de Paulo Sousa, qui visaient la 4e place, ont encaissé un deuxième revers de rang sur leur pelouse du Matmut Atlantique contre des Strasbourgeois parfaits tactiquement (0-1). Le bloc du Racing, très compact, n'a pour ainsi dire jamais été inquiété par des Bordelais restés muets pour la première fois depuis quasiment deux mois. Réaliste, Ludovic Ajorque a calmé les Ultramarines d'entrée de jeu, pour offrir un bon bol d'air à Strasbourg, qui grimpe à la 13e place de Ligue 1. 

Bordeaux coince

Avec leurs armes, les Strasbourgeois ont livré le match qu'il fallait pour obtenir le résultat qu'ils voulaient. Avec une composition calquée sur celle de Bordeaux, les hommes de Thierry Laurey avaient un plan de jeu clair : cadenasser leur surface et s'appuyer sur Ludovic Ajorque, très en forme avec un 4e but (plus trois passes décisives) lors de ses six derniers matches. Pari réussi !

Comme on pouvait s'y attendre, Bordeaux a poussé dès le coup d'envoi pour tenter de prendre les commandes du match et reprendre confiance une semaine après sa déroute au Vélodrome dimanche dernier (3-1). Mais Josh Maja et compagnie n'ont jamais réussi à forcer le verrou mis en place par le Racing. Et à force de s'y casser les dents, les Bordelais se sont précipités. Profitant d'un ballon mal dégagé par Pablo à la suite d'une contre-attaque, Ludovic Ajorque a catapulté le ballon au fond des filets de Benoît Costil (11e), pour offrir un but d'avance à son équipe, qui a mis un point d'honneur à ne pas le lâcher.

Piqués au vif, les Bordelais ont alors mis plus de coeur à l'ouvrage. Mais Nicolas de Préville a buté sur Matz Sels (14e), et Josh Maja n'a rien pu faire face au retour de Lamine Koné (31e) avant de rentrer aux vestiaires après 45 minutes inoffensives, ponctuées d'un seul tir cadré de chaque côté. Bis repetita après la pause. Que ce soit Benito (56e) ou Jimmy Briand (81e), les Bordelais ont continué à coincer devant la ténacité des Strasbourgeois, qui ont tout bien fait pour prendre huit points d'avance sur Metz, dans la position de barragiste au maintien. Les Girondins, eux, ratent une nouvelle occasion de pointer à la 4e place du championnat, six jours avant un déplacement difficile sur la pelouse de Rennes.