Rémi Cabella, impliqué sur les trois buts de Saint-Etienne face à Monaco
Rémi Cabella, impliqué sur les trois buts de Saint-Etienne face à Monaco | YANN COATSALIOU / AFP

Ligue 1 : Saint-Etienne renverse Monaco et met la pression sur Lyon

Publié le , modifié le

Le néant avant la délivrance : c'est un Saint-Etienne à deux visages qui s'est imposé ce dimanche à Monaco (2-3). Menés à la pause, les Verts ont fait la différence en deuxième mi-temps, pour s'installer provisoirement sur le podium en attendant l'alléchant Lyon-Lille de ce soir (21h).

Le derby à distance continue. Victorieux de Monaco ce dimanche après-midi grâce à un but contre son camp de Fodé Ballo-Touré, une belle volée de Rémi Cabella et le deuxième but cette saison d’Arnaud Nordin (1-3), Saint-Etienne a épicé un peu plus le déjà décisif Lyon-Lille de ce soir. Les Verts signent leur 18e victoire cette saison en Ligue 1 et ont fait un grand pas pour l'Europe, avec sept points d'avance sur Marseille et Montpellier. Surtout, les hommes de Jean-Louis Gasset basculent provisoirement sur le podium grâce à une meilleure différence de buts que son voisin lyonnais, plus que jamais sous pression.

Saint-Etienne à deux visages

Saint-Etienne réalise l'un des gros coups de cette 35e journée. Et pourtant, c'était loin d'être gagné pour des Verts fantomatiques lors du premier acte. Brouillons et sans idée (2 tirs, aucun cadré), c'est logiquement qu'ils sont rentrés menés aux vestiaires, surpris dès le quart d'heure de jeu par un bel enchaînement de Gelson Martins (1-0, 18e) avant de frôler le K.-O. en début de seconde mi-temps, Kamil Glik envoyant sa tête sur la barre transversale de Ruffier (52e). Sous l'eau dans un 3-4-3 que Jean-Louis Gasset avait laissé de côté depuis plusieurs semaines, le coach stéphanois va rapidement revenir à ses classiques, faisant entrer Nordin et Beric pour repasser dans ce 4-3-3 qui roule sur la Ligue 1 depuis 7 matches désormais (6 victoires et 1 nul pour les Verts, série en cours).

Cabella, dans tous les bons coups

Métamorphosé, Saint-Etienne affole une défense monégasque toujours fragile et vont revenir sur leur première opportunité du match. Sur un centre venu de la gauche de Rémi Cabella, Fodé Ballo-Touré se manque totalement, son dégagement raté se transformant en CSC (1-1, 59e). Le début de la fin pour l'AS Monaco, qui va plonger sous les coups de boutoir de la bande à Cabella. L'ancien marseillais justement, est dans tous les bons coups du côté de Louis-II. Opportuniste d'abord, il fait basculer les Verts en tête d'une volée splendide après un coup de billard dans la surface (1-2, 71e). Distributeur de caviar ensuite, son centre du gauche trouvant la tête smashée d'Arnaud Nordin, plus prompt que Ballo-Touré au point de penalty pour tromper Seydou Sy (1-3, 80e).

La réduction du score de Vinicius (2-3, 90e+2) ne changera rien pour des Monégasques qui n'avancent plus avec un sixième match sans victoire et seulement trois points d'avance sur Caen, 18e et barragiste. Saint-Etienne, lui, n'en finit plus d'impressionner et peut, plus que jamais, rêver de Ligue des Champions à la fin de la saison, 38 ans après sa dernière participation à la plus belle des compétitions européennes.