Ludovic Baal (Rennes) et Rémy Cabella (Saint-Etienne) à la lutte
Ludovic Baal (Rennes) et Rémy Cabella (Saint-Etienne) à la lutte | PHILIPPE DESMAZES / AFP

Ligue 1 : Saint-Etienne et Rennes se quittent bons amis (2-2)

Publié le , modifié le

Après un match rugueux et engagé, Saint-Etienne a concédé le match nul à Rennes sur sa pelouse de Geoffroy-Guichard (2-2). Le Stade Rennais peut regretter d'avoir laisser les Stéphanois revenir deux fois au score. Bourigeaud avait ouvert la marque avant que Silva égalise puise c'est Khazri qui a marqué sur penalty puis Bamba, sur penalty aussi, qui permet à Sainté de sauver le point du match nul. Les Verts restent quatrièmes, Rennes pointe au 15e rang.

Les hommes d'Oscar Garcia avaient été chassés de leur troisième place samedi soir par Bordeaux, vainqueur de Guingamp (3-1). En ne faisant pas mieux que match nul contre Rennes, les Verts sont quatrièmes à une longueur des Bordelais.  Ils comptent toutefois toujours deux longueurs d'avance sur leur grand rival lyonnais, également freiné lors de cette septième journée, par Dijon samedi soir (3-3). Vu leur match dimanche, ils ne sont pas malheureux de ce match nul, terminé à 10 après l'exclusion de Gabriel Silva (90+4): Rennes a ouvert le score par Benjamin Bourigeaud, auteur d'un superbe lob sur Stéphane Ruffier (41e) et l'égalisation par Silva (45+2) sur coup de pied arrêté n'était pas franchement méritée vu la physionomie du match.

En seconde période, chacune des deux équipes a inscrit un penalty, par Wahbi Khazri pour Rennes (53e), puis Jonathan Bama pour les Verts (70e). Les deux équipes ont touché les poteaux adverses en fin de rencontre. Ce résultat nul ne fait en tout cas pas les affaires de Rennes, qui reste dans les profondeurs du classement de la Ligue 1, à une 15e place qui ne lui laisse que deux points d'avance sur le premier relégable, Strasbourg, qui reçoit Nantes plus tard dimanche.

Déclarations : 

Christian Gourcuff (entraîneur de Rennes) : "Sur les quatre cinquièmes du match,
c'est très satisfaisant mais parfois, face à la pression, de tout ordre, on lâche,
ce qui ne nous permet pas de revenir avec les trois points. Mais sur les quatre
cinquièmes du match, on a cherché à jouer, nous avons joué chez nos adversaires,
nous avons été plus performants même si sur le plan offensif nous avons manqué
de fluidité dans les échanges pour créer des décalages nets. C'est un manque de
maturité dans l'équipe mais dans ce contexte de tension, on voit un manque de sang-froid
que l'on paie. Sarr a passé des examens, il n'a pas de fracture a priori. Nous
aurions préféré l'avoir durant tout le match. L'exclusion de Gabriel Silva dans
le temps additionnel n'a pas d'incidence sur nous mais seulement sur le prochain
match de Saint-Etienne".

Wahbi Khazri (milieu de Rennes) : "Nous avons mené deux fois à la marque et nous
avions les moyens de gagner. Il fallait au moins ne pas perdre. Nous allons nous
contenter de ce résultat nul en espérant confirmer et gagner le prochain match
face à Caen".

Rémy Cabella (milieu de Saint-Etienne) : "En première période, nous avons eu du
mal mais nous nous sommes repris après la mi-temps. Nous sommes frustrés car nous
aurions préféré gagner. Je ne suis pas content du résultat nul. Nous avons su revenir
deux fois à la marque. C'était important pour l'équipe. Nous tentons des choses
sur les systèmes de jeu. Nous avons su changer à la mi-temps et cela a mieux fonctionné
en seconde période. Il fallait s'améliorer par rapport à la première période. Il
faut gagner à domicile, il ne faut pas laisser des points comme cela, même si c'était
une bonne équipe de Rennes, nous nous devions de gagner".

Oscar Garcia (entraîneur de Saint-Etienne) : "Revenir deux fois à la marque, ce
n'est pas facile contre une bonne équipe de Rennes mais nous avons montré beaucoup
de caractère pour revenir. Nous nous sommes réorganisés à la mi-temps. Nous avions
mis beaucoup de joueurs bons techniquement pour conserver le ballon mais nous avons
raté beaucoup de passes même si Rennes n'a pas eu d'occasions. C'est ce qui m'a
le plus déçu. Je crois que nous avons joué beaucoup mieux après la mi-temps".

AFP