Ligue 1 : Saint-Etienne en quête de régularité

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Gasset 2018

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Installé à une 6e place précaire, Saint-Etienne alterne le bon et le moins bon. Globalement bien parti dans cette saison 2018-19, les Verts doivent encore gommer certains manques pour pérenniser leur avance au classement et viser sereinement l'Europe. Après l'élimination lors du match en retard de Coupe de la ligue sur la pelouse de Nîmes mardi, Jean-Louis Gasset attend une réaction de ses joueurs face à l'équipe en forme du moment, le FC Nantes (ce vendredi 20h45).

Trois victoires, une défaite, deux nuls, trois victoires et deux défaites... Voici le rythme stéphanois depuis deux mois. Une série positive mais marquée par l'absence de régularité. 7e et au pied de l'Europe la saison dernière, Saint-Etienne ne cache pas ses ambitions : monter d'une marche pour retrouver l'Europe. Et les Verts sont bien partis : actuellement 6e à trois points du podium, l'ASSE a déjà affronté Paris, Lille, Montpellier et Lyon.

Sur leur route, il reste la réception de Marseille, un déplacement difficile à Nice et la réception de Nantes ce vendredi (20h45). Les Canaris sont, si l'on prend compte du classement depuis l'arrivée de Vahid Halilhodzic début octobre, deuxièmes du championnat derrière Paris. Une victoire les mènerait à 3 points de Verts. Sainté a donc l'occasion de repartir de l'avant et de distancer un adversaire direct, après avoir concédé deux revers. 

Verts pâles

En championnat, leur dernier match s'est achevé sur une défaite dans le derby à Lyon (1-0). Cette semaine, en Coupe de la Ligue, bis repetita avec une élimination décevante en Coupe de la Ligue à Nîmes (1-1, 4-2 t.a.b.). Sur ces deux rencontres, les Stéphanois ont affiché d'inquiétantes carences offensives. A chaque fois, ils auraient pu gagner mais n'ont su saisir leur chance.

"Nous avons livré une première période catastrophique. Après la mi-temps, nous avons eu la mainmise sur le jeu, avons marqué et eu deux ou trois occasions de plier le match. Mais nous avons toujours le même problème : même avec quatre ou cinq joueurs offensifs, nous ne parvenons pas à faire la différence", a reconnu l'entraîneur Jean-Louis Gasset après l'élimination à Nîmes. Ce dernier avait choisi de faire tourner un peu son effectif mais la réalité, implacable, est que celui-ci manque probablement de profondeur.
 

France tv sport francetvsport