Denis Bouanga (Saint-Etienne), double buteur contre le FC Nantes en Ligue 1
Denis Bouanga (Saint-Etienne), double buteur contre le FC Nantes en Ligue 1 | LOIC VENANCE / AFP

Ligue 1 : Saint-Etienne en folie, Montpellier en maîtrise

Publié le , modifié le

L'AS Saint-Etienne a poursuivi ce dimanche sa remontée fantastique en allant battre une équipe de Nantes pourtant survoltée (2-3) et en prenant la 3e place provisoire au classement. Au même moment, Montpellier a mis fin à une série de matches sans victoire en écrasant Toulouse (3-0) grâce à son trident offensif Delort - Laborde - Savanier.

• Nantes - Saint-Etienne (2-3) : En feu l'attaque des Verts ! 

Et ça continue. Depuis l'arrivée de Claude Puel début octobre, Saint-Etienne en est désormais à sept matches sans défaite, dont quatre victoires. Et s'il y a un secteur du jeu qui fonctionne à merveille pour les Verts, c'est l'attaque. Sur leurs quatre derniers matches, ils ont planté huit buts, dont trois ce dimanche face à Nantes. Les joueurs de Loire-Atlantique avaient pourtant entamé leur match sur le bon pied. Ils ont ouvert le score dès la 14e minute de jeu par l'intermédiaire de Ludovic Blas. Mais Saint-Etienne a retrouvé du cœur depuis le changement d'entraîneur. Ils sont revenus au score à deux reprises, par Miguel Trauco (22e) puis Denis Bouanga (36e).

Sont-ils devenus insubmersibles ? En tout cas, les Stéphanois donnent le meilleur d'eux-mêmes depuis quelques matches. Et si on n'a toujours pas retrouvé la vista d'un Wahbi Khazri, encore remplaçant, d'autres flambent. C'est le cas de Denis Bouanga. C'est lui qui a scellé la victoire stéphanoise avec un deuxième but à la 67e minute. Il en est désormais à cinq buts et deux passes décisives sur les sept derniers matches. La suite n'a été que maîtrise pour Saint-Etienne. Encore et encore. Voilà les joueurs du Forez sur le podium à peine plus d'un mois après avoir été lanterne rouge.

• Montpellier - Toulouse (3-0) : Le trio magique, c'est parti

La première période a été plutôt fermée, pour ne pas dire soporifique.  Les deux équipes n’ont pas beaucoup tiré au but : 3 tirs à 1.  Mais déjà, c’est la paire Gaëtan Laborde Andy Delort qui a été à la base de toutes les grosses accélérations montpelliéraines.

Dès la 13e minute, Delort a pensé inscrire un but. Mais il a été annulé dans la foulée, pour un hors-jeu qu’on tente encore de comprendre… Ce n'était que partie remise, puisque le même Andy Delort a fait un travail monstrueux à la 43e minute pour offrir le but à son compère Gaëtan Laborde. Ce dernier a concrétisé, et c'est un petit événement puisqu'il n'avait plus marqué en Ligue 1 depuis le 10 mai dernier.

Le réveil du buteur Laborde est aussi celui du trio offensif montpelliérain. Après un début de saison pourri par une blessure, Teji Savanier est enfin d'attaque. Son pied magique, qui a fait des merveilles la saison dernière avec Nîmes (14 passes décisives), pourra nourrir les velléités des deux avant-centres de Montpellier. Voire marquer, ce qu'il a fait à la 75e minute, après un fabuleux une-deux avec Gaëtan Laborde et d'une frappe limpide du gauche.

Avant ça, Anthony Le Tallec avait repris un centre de Daniel Congré, dans tous les bons coups ce dimanche, pour doubler la mise (58e). 3-0, c'est la plus large victoire de Montpellier cette saison. C'est surtout l'avènement d'un nouveau trident offensif, qui pourrait contribuer à consolider, toute la saison, leur 5e place provisoire au classement.