Ligue 1: Saint-Etienne éjecte l'OL du podium, Bordeaux suit le rythme

Ligue 1: Saint-Etienne éjecte l'OL du podium, Bordeaux suit le rythme

Publié le , modifié le

Avalanche de buts samedi soir sur la Ligue 1 ! Les quatre matchs de 20h ont accouché de 15 réalisations ! Grand gagnant de cette 17e journée, Saint-Etienne remonte provisoirement sur le podium grâce à sa victoire sur Bastia (1-0). Bordeaux, Nice et Montpellier ont gagné.

Le classement complet de la Ligue 1
Ibrahimovic guide le PSG sur le trône de L1

Sainté se replace (pour l'instant) sur le podium

Un but du Néerlandais Ricky Van Wolfswinkel a permis à l'AS Saint-Etienne de s'imposer péniblement aux dépens de la lanterne rouge Bastia (1-0), samedi au stade Geoffroy-Guichard au terme d'un match de la 17e journée de Ligue 1 largement dominé par les Verts. Les Stéphanois, qui restent sur une série de trois victoires consécutives et invaincus depuis le 5 octobre et onze rencontres toutes compétitions  confondues, reprennent provisoirement à Lyon (4e), qui joue dimanche, la 3e  place du classement. Van Wolfswinkel, dont un tir du gauche avait déjà heurté le poteau droit de  la cage bastiaise en toute fin de première période (45), a donné l'avantage aux Foréziens en devançant le gardien Alphonse Areola après une passe lobée de  Fabien Lemoine (58).

Bordeaux revient de loin

Bordeaux, mené par deux fois par une équipe de Lorient très joueuse, a trouvé les vertus pour renverser la situation (3-2) et conserver son invincibilité à domicile, samedi soir lors de la 17e journée de Ligue 1. Pourtant, cela avait mal commencé avec l'ouverture du score de Jeannot (0-1, 31). Un but qui galvanisait les hommes de Sagnol, dont les vagues offensives récurrentes et les dédoublements inspirés donnaient le tournis aux Bretons. L'égalisation arrivait avant la pause, grâce au gardien visiteur Lecomte qui ratait sa sortie au poing devant Rolan. Pour le plus grand bonheur de Khazri, qui remettait les deux équipes à égalité (1-1, 43).  Refroidis au retour des vestiaires par une course gagnante de Le Goff qui, après un relais de Mesloub, s'en allait tromper Jug (50), les Bordelais  repartaient à l'abordage à l'image de Maurice-Belay qui trouvait le poteau  (53). L'entrée du géant Diabaté (59) offrit de nouvelles solutions, notamment aux centreurs girondins Touré (64) et Khazri (66) qui faisaient briller tour à tour le Malien, d'abord de la tête, puis d'une reprise coup de pied pour un doublé express (3-2). 

Nice respire

Caen a concédé, à domicile face à Nice (2-3), une nouvelle défaite inquiétante après la claque reçue mercredi à Guingamp  (5-1) et glisse à la 19e place. L'OGC Nice, qui n'avait pris qu'un point sur les cinq dernières journées, se redonne de l'air et remonte à la 11e place. Les Niçois étaient les premiers à trouver la solution après un coup-franc de Bauthéac repoussé par Vercoutre dans les pieds d'Amavi (32e, 0-1). Un avantage de courte durée puisque Caen égalisait six minutes plus tard (38e, 1-1) sur un pénalty transformé par Duhamel. Malherbe allait se donner un bon bol d'air juste avant la mi-temps (45e)  sur une percée au départ assez anodine de Nangis (2-1). Caen allait concéder un penalty à son tour (son 9e de la saison) sur une faute pas forcément évidente de Nangis sur Pléa. Bauthéac n'allait pas se priver de le transformer(62e, 2-2). Nice prenait de  nouveau l'avantage à un quart d'heure de la fin sur une frappe croisée de Pléa (74e, 2-3), qui bénéficiait d'un contre favorable. 

Rennes, le coup de la panne

Le Stade Rennais, qui restait sur 9 matches sans défaites d'affilée, toutes  compétitions confondues, et sur 4 victoires consécutives en L1, a subi un gros  coup d'arrêt humiliant à domicile contre Montpellier (4-0). L'équipe bretonne s'est malheureusement fait une spécialité, ces dernières saisons, de cette  incapacité à enchaîner ou à assumer ses ambitions.

AFP