Ligue 1: Rudi Garcia est le nouvel entraîneur de l'Olympique lyonnais

Publié le , modifié le

Auteur·e : Thierry Tazé-Bernard
L'entraîneur Rudi Garcia, à Lyon
L'entraîneur Rudi Garcia, à Lyon | AFP - JEAN MARIE HERVIO / DPPI

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Une semaine après avoir limogé Sylvinho après seulement 11 matches, l'Olympique lyonnais a trouvé son successeur: Rudi Garcia. L'ancien entraîneur de Lille, Rome et Marseille, avait quitté la Canebière en juin et n'a donc pas perdu de temps pour retrouver un poste. A 55 ans, il faisait partie d'une "short-list", en compagnie de Laurent Blanc notamment, et s'est engagé jusqu'en 2021. C'est le 7e club qu'il entraîne depuis le début de sa carrière professionnelle.

En 2013, l'AS Roma avait préféré prendre Rudi Garcia plutôt que Laurent Blanc. Six ans après, bis repetita à Lyon. Un temps présenté comme le favori pour s'asseoir sur le banc lyonnais plus de 3 ans après avoir quitté son dernier poste au PSG, l'ancien sélectionneur de l'équipe de France a encore une fois été devancé par Garcia. Moins de quatre mois après avoir pris la décision de ne pas poursuivre l'aventure marseillaise malgré un contrat qui courait jusqu'en 2021, le technicien français s'engage dans un autre olympique, avec un projet encore plus ambitieux.

Car l'OL, c'est bien autre chose que le "champion's project" de Franck McCourt.  Si les Lyonnais réalisent le pire début de saison depuis très longtemps (14e après 9 journées avec seulement 9 points), l'équipe a bien redressé la tête en Ligue des Champions, après sa victoire à Leipzig (2-0) voici moins de quinze jours. Rudi Garcia, qui n'avait pas disputé le moindre match en C1 avec l'OM, va la retrouver avec l'espoir de vivre une belle campagne européenne. Mais il sait qu'un redressement en Ligue 1 est vital. Contrairement à Marseille, il va découvrir un président omniprésent dans la vie du club et de l'équipe (Jean-Michel Aulas), et un nouveau directeur sportif (Juninho) bien moins expérimenté qu'Andoni Zubizaretta mais assez fragilisé  depuis que son compatriote Sylvinho a coulé. 

Il lui faudra aussi et surtout conquérir un public bien échaudé par le début de la saison, par le jeu peu spectaculaire de l'équipe, et par la défaite dans le derby à Geoffroy-Guichard lors du dernier match de Ligue 1 (1-0). Rudi Garcia a quatre jours pour prendre ses marques et réussir ses débuts, comme il l'a si souvent fait dans ses nouveaux clubs, lors de la venue de Dijon, l'avant-dernier, samedi, et ainsi mettre fin à une série de 7 matches sans victoire en L1.