PSG-OM : Roxana Maracineanu "indignée" par les banderoles injurieuses des supporters parisiens

Publié le , modifié le

Auteur·e : France tv sport
Roxana Maracineanu le 9 mars dernier.
Roxana Maracineanu le 9 mars dernier. | Martin BUREAU / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La ministre des sports Roxana Maracineanu s'est dite "indignée" par les banderoles déployées par les supporters parisiens ce dimanche, en marge du match de Ligue 1 entre le Paris Saint-Germain et l'Olympique de Marseille.

La ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu, s'est dite lundi "choquée" et "indignée" par les banderoles jugées sexistes et homophobes des supporters parisiens avant la rencontre PSG-OM, en faisant le lien avec les incidents sur le terrain où l'arbitre a distribué cinq cartons rouges.

"Ce qui s'est passé à l'extérieur a été aussi de nature, j'ai l'impression, à chauffer les esprits sur les terrains, on l'a vu hier avec une distribution de cartons qu'on n'a jamais vue dans un tel match", a déploré la ministre, en marge d'une visite dans une école parisienne.

"PSG-OM: 9 ans de sodomie en bande organisée" pouvait-on lire sur une banderole accrochée sur le pont de Bir-Hakeim, à Paris, relayée à travers un cliché sur les réseaux sociaux par le Collectif ultras Paris (CUP), le principal groupe de fans du club de la capitale. 

Le lendemain matin, Rouge direct, qui lutte contre l'homophobie dans le monde du football, a dénoncé sur le même réseau social une "injure homophobe" et "inacceptable". "L'impunité face à l'homophobie dans le football ne fait que la nourrir. Le 17 mars 2019, il y a eu les injures homophobes lors d'un PSG-OM en présence de la ministre", développe le porte-parole du collectif Julien Pontes à l'AFP.

La ministre Roxana Maracineanu en a appelé, ce lundi, à "la responsabilité" des joueurs, des entraîneurs, des clubs et des instances.

France tv sport francetvsport