Ligue 1 : Rivère contredit la version de Seri sur son transfert avorté au Barça

Ligue 1 : Rivère contredit la version de Seri sur son transfert avorté au Barça

Publié le , modifié le

Le président de Nice Jean-Pierre Rivère, que Jean Michaël Seri avait rendu responsable de son transfert avorté au FC Barcelone, a assuré que l'échec de ce dossier n'était pas dû à un "problème d'argent" mais à une volte-face de l'encadrement du club catalan, a-t-il confié dimanche sur Canal+.

Jean-Pierre Rivière relate le récit du transfert échoué dans un entretien au Canal Football Club : "Mercredi matin (le 23 août), Julien Fournier (le directeur général de Nice, ndlr) m'appelle à 9h00 et me dit: "Jean Pierre, je ne comprends pas. Je viens d'avoir un appel du Barça, ils me disent qu'ils arrêtent sur 'Micka' (Seri)". L'après-midi, j'ai Josep Bartomeu (président du Barça, ndlr), un peu gêné, qui me dit: "Jean-Pierre, c'est la première fois que ça nous arrive, nos techniciens ont décidé de ne pas faire venir Seri. Ce n'est absolument pas un problème d'argent", a-t-il ajouté, alors que le joueur "avait un contrat prêt".

Une version qui diffère de celle de Seri

"Je me mets à la place de 'Micka', c'est son rêve d'aller au Barça et du jour au lendemain ça casse", a encore déclaré Rivère, tout en confirmant par ailleurs l'existence d'une clause libératoire d'une valeur de 40 M EUR et d'une "approche" du Paris SG dans les derniers instants du mercato. Une version des événements qui contredit celle du milieu ivoirien. Dans une interview publiée fin août accordée au quotidien barcelonais Mundo Deportivo, Seri, qui a vu son "rêve" être "brisé", avait vivement reproché aux dirigeants niçois de n'avoir pas "tenu leur promesse" dans ce dossier.

AFP