Mario Balotelli
Mario Balotelli | INA FASSBENDER / DPA

Ligue 1 : Retrait d'un point avec sursis pour Bastia

Publié le , modifié le

La LFP a annoncé le retrait d'un point avec sursis pour Bastia, 19e de ligue 1, et la fermeture d'une tribune pour trois matchs. Cette sanction du club corse et de ses supporters fait suite aux insultes racistes proférées à l'encontre de Mario Balotelli lors du match Bastia-Nice du 20 janvier dernier. Le joueur italien avait dénoncé sur Instagram des comportements inadmissibles, que les images filmées par la télévision avaient confirmées.

Très touchés par les insultes racistes et les cris de singes de quelques supporters bastiais lors du match Bastia-Nice du 20 janvier, Mario Balotelli s'était plaint sur Instagram, en interpellant la commission de sicipline de la LFP. Celle-ci a décidé de fermer la tribune est du stade de Bastia pour trois matchs. Le club écope également d'un retrait d'un point avec sursis. "Par cette décision, la commission a voulu bannir des faits qui n'ont pas leur place dans un stade de foot ni nulle part ailleurs", a déclaré Sébastien Deneux, le président de la commission de discipline de la LFP, qui avait ouvert sa propre instruction le 26 janvier, au lendemain de l'ouverture d'une enquête de la justice civile pour "incitation à la haine raciale".

Dans une autre affaire, l'attaquant italien est lui suspendu deux matchs dont un avec sursis. Cette décision vient sanctionner les mots prononcés par Balotelli à l'arbitre Tony Chapron, après son carton rouge reçu contre Lorient.