Monaco et Falcao ont renversé Angers
Monaco et Falcao ont renversé Angers | PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Ligue 1 : renversants, Monaco et Reims arrachent le point du nul

Publié le , modifié le

Scénarios renversants ce samedi soir en Ligue 1. Alors qu’ils menaient de deux buts, Angers et Amiens ont respectivement vu Monaco (2-2) et Reims (2-2) renverser la situation et arracher le point du match nul. Tous deux auteurs d’un doublé, Flavien Tait et Radamel Falcao ont été les grands bonhommes de cette soirée.

Tait 2 – 2 Falcao

Monaco peut remercier Radamel Falcao. Mené de deux buts à la mi-temps, l’ASM s’en est remise à son attaquant colombien, auteur d’un doublé pour permettre à son équipe d’enchaîner un cinquième match sans défaite en Ligue 1. Angers pourra lui nourrir des regrets, notamment au vu d’une première mi-temps solide et sublimée par un Flavien Tait de gala. D’un slalom conclu avec un peu de réussite (1-0, 22e) puis d’une frappe enroulée parfaitement placée (2-0, 43e), le natif de Longjumeau avait fait le nécessaire pour mettre son équipe sur de bons rails et entrevoir une quatrième victoire de rang à domicile.

Si seul Gelson Martins s'est montré remuant lors du premier acte, les Monégasques sont revenus avec de nouvelles intentions au retour des vestiaires et n'ont pas tardé à sanctionner des Angevins déterminés à évoluer avec un bloc haut. Sur un joli mouvement initié par Cesc Fabregas, Golovine trouve Falcao à l'entrée de la surface. Excentré sur la gauche, la frappe du colombien passe entre les jambes de Butelle, pour le 60e but d'El Tigre en Ligue 1. Ce dernier était tout proche de signer un doublé en cinq minutes mais Butelle était vigilant pour sortir la lourde frappe du N°9 monégasque (54e) alors que de l'autre côté, Tait voyait Sidibé repoussé in-extremis la balle du triplé (67e).

Supérieur techniquement lors de ce second acte, Monaco va finir par faire craquer Angers. Fraîchement entré en jeu, Carlos Vinicius faisait parler ses jambes de feu en prenant de vitesse Traoré, obligé d'accrocher l'attaquant brésilien dans la surface. Penalty transformé par Radamel Falcao (2-2, 80e), qui sort le club du Rocher d'un bien mauvais pas. L'ASM est 16e avec 26 points, à 8 points de son adversaire du soir (12e, 34 points).

Flavien Tait, auteur d'un doublé pour Angers
Flavien Tait, auteur d'un doublé pour Angers © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Reims s’en sort bien

Invaincu depuis dix matches, capable de s’imposer face à Montpellier, Rennes et l’OM et de tenir en échec Lyon et Lille, Reims a bien cru chuter pour la première fois depuis le 5 décembre. Mais face à Amiens, 18e et incapable de gagner hors de ses bases depuis début décembre, les Champenois ont finalement réussi à arracher un match nul quasi inespéré. Dominés sans être inquiétés outre mesure par des Rémois loin de montrer le niveau de jeu affiché ces dernières semaines, Amiens va se montrer létal et frapper par deux fois juste avant la mi-temps. Moussa Konaté s’est d’abord chargé d’ouvrir le score sur penalty (0-1, 39e) avant qu’un centre de Timité dévié par Abdelhamid ne lobe Edouard Mendy et se transforme en CSC (0-2, 44e).

Inoffensif pendant une heure et maintenu à flot par un Edouard Mendy décisif pour éviter le doublé de Konaté (56e), Reims s’est donné l’occasion d’y croire. Entré en jeu quelques minutes plus tôt à la place de Rémy Oudin, Boulaye Dia profitait d’un de ses premiers ballons pour réduire le score à bout portant (1-2, 70e) avant que Cafaro ne fasse chavirer Auguste-Delaune d’une frappe du droit qui vient se loger dans le petit filet de Gurtner (2-2, 84e). Un nul inespéré pour Reims, qui enchaîne un 11e match sans défaite mais qui manque l'occasion de s'emparer provisoirement de la 4e place (5e, 42 points).  Avec 25 points, Amiens reste lui 17e, avec cinq unités d'avance sur Caen et Dijon.