Rennes - Bordeaux
Rennes est venu à bout de Bordeaux sur un but contre son camp de Jérémy Toulalan (1-0) | JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Ligue 1 : Rennes confirme sa bonne dynamique face à Bordeaux (1-0)

Publié le , modifié le

Les Rennais peuvent remercier Jérémy Toulalan. Auteur d'un but contre son camp sur un coup-franc de Khazri, le défenseur bordelais a inscrit le seul but de la partie (1-0). Dans un match débridé mais terne en occasions, les hommes de Christian Gourcuff signent une troisième victoire consécutive en Ligue 1 et remontent dans la première partie de tableau. Tout le contraire de Bordeaux, incapable de cadrer le moindre tir et qui n'a plus gagné depuis le 23 septembre malgré un départ en championnat tonitruant.

Fin de (mauvaise) série pour Rennes ! Après 6 nuls et 5 défaites depuis le 21 décembre 2011, les hommes de Christian Gourcuff ont mis fin à quasiment 6 ans de disette face à Bordeaux, toutes compétitions confondes. Au terme d’un match débridé mais pauvre en occasions, les deux équipes se sont séparées sur la plus petite des marges (1-0). Étouffé, Bordeaux n’a pas su se montrer dangereux, à l’image d’un Nicolas De Préville encore hors du coup, malgré son repositionnement côté gauche.

Toulalan malheureux

Après n’avoir remporté qu’un seul de leurs 8 premiers matches cette saison, les Rennais sont sortis victorieux de leurs 3 dernières confrontations (1-0 Lille, 1-2 Dijon et 0-1 Montpellier). Dynamique oblige, c’est plein de bonnes intentions que les Bretons entament le match, étouffant les Girondins de leur pressing. Payant. Les hommes de Christian Gourcuff se voient récompensés au quart d’heure de jeu. Sur un coup-franc frappé par Khazri côté gauche, Jérémy Toulalan dévie le ballon de la tête et trompe son propre gardien (13e).

Dans une sorte d’attaque-défense pauvre en tirs, les Girondins ont bien essayé de revenir au score, mais la précision n’était pas au rendez-vous en ce samedi soir. Seule occasion notable, celle d’Alexandre Mendy, bien servi par Malcolm, mais l’avant-centre bordelais, pourtant libre de tout marquage, a raté sa frappe à bout portant (18e). Les deux équipes rentrent alors au vestiaire en ayant tiré que 4 fois au but et sans en avoir cadré un seul, mais c’est bien Rennes qui mène au score.

Bordeaux incapable de cadrer

Invaincu sur les sept premières rencontres de Ligue 1, Bordeaux est sur une série de 4 matches sans victoire, dont des défaites à Paris (6-2), Amiens (1-0) et contre Monaco (0-2) le week-end dernier. Pour tenter de revenir au score, Jocelyn Gourvennec effectue un double changement pour entamer la seconde période : Kamano et Sankharé rentrent à la place de Vada et Plasil. En vain. Malgré plusieurs tentatives, le premier tir cadré bordelais n’arrive pas. Celui de Rennes n'intervient qu’à l’heure de jeu. A 20 mètres, Léa Siliki oblige Benoît Costil à effectuer une belle claquette (61e).

Mais cette frappe était bien l’exception qui confirme la règle. Malgré que Bordeaux se soit installé dans la partie de terrain rennaise, les coéquipiers de Malcolm n’arrivent pas à se montrer dangereux. Avec seulement 6 tirs tentés, dont aucun n’a été cadré, les Bordelais s’inclinent sur la pelouse du Roazhon Park et poursuivent leur série sans victoire. La bonne opération est rennaise. Les hommes de Christian Gourcuff entrent provisoirement dans la première partie de tableau. 

René Ruelo démissionne

Le fait le plus marquant du match est intervenu après le coup de siffle final. René Ruello, le président du Stade Rennais, a annoncé sa démission au micro de Canal+. Relayé dans un communiqué sur le site officiel du club : "Après le délire médiatique hallucinant de la mi-octobre, j’ai pris du repos et la décision de quitter mes fonctions à la Présidence du club, malgré le soutien et les assurances de mon actionnariat."