Ligue 1 : Renato Sanches porte le LOSC contre Montpellier

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Hemard
renato Sanches Jonathan Ikoné losc lille montpellier
Renato Sanchez félicite Jonathan Ikoné après l'ouverture du score lilloise. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Vainqueur 2-1 de Montpellier, le LOSC conforte sa troisième place et met la pression sur l'OM, qui joue ce samedi à Metz. Dominateur, le club lillois a été porté par un Renato Sanches des grands soirs, buteur, comme Jonathan Ikoné. Trois jours après une ultime défaite en Ligue des champions, les Dogues enchaînent une quatrième victoire consécutive en Ligue 1. Ils restent surtout invaincus en Ligue 1 à domicile.

• Le match : les Dogues retrouvent du mordant

Sur la pelouse de Lille, Montpellier visait une première victoire à l’extérieur cette saison, ce que ne reflétait pas vraiment le 5-3-2 montpelliérain au coup d’envoi. D’ailleurs, après un début de match rugueux, les intentions de jeu du MHSC n'étaient pas beaucoup plus rassurantes. Mais ce bloc bas gênait le jeu lillois, basé sur les espaces et la vitesse. Incapable de trouver la faille et de se procurer de vraies occasions, le LOSC s’en est remis à son trio magique : Bamba-Ikoné-Osimhen. Lancé en profondeur par le second, le Nigérian obtenait un pénalty qui débloquait la rencontre (1-0, voir par ailleurs).

Libéré, Lille est revenu des vestiaires avec beaucoup plus de certitudes dans le jeu. Inspirés, les Dogues ont multiplié les temps forts (59e, 60e, 67e) sans faire le break. Montpellier en a donc profité pour revenir de nulle part grâce à un Delort opportuniste au second poteau (1-1, 74e), sur un centre de Souquet dévié par Mollet. Mais un homme avait décidé que ce serait sa soirée : Renato Sanches. Alors qu’il semblait marquer le pas, le Portugais a surgit côté gauche pour offrir la victoire au LOSC d’une frappe enroulée du droit (2-1). En fin de match, Osimhen s'offre même le luxe de rater un pénalty, sorti par Rulli. En progrès dans le jeu à l’image de sa star portugaise, Lille enchaîne une quatrième victoire de rang en Ligue 1.

• Le fait de jeu : le premier pénalty

Muselé et accroché par Montpellier sur sa pelouse, Lille peine à trouver des failles dans le bloc héraultais. Mais à la 36ème minute, Bamba trouve enfin Ikoné qui prolonge en profondeur vers Victor Osimhen. Le buteur nigérian du LOSC fonce vers le but de Rulli. A pleine vitesse dans la surface, le Lillois pousse un peu trop son ballon, mais est fauché par la sortie du gardien montpelliérain. Après le retour de l’assistance vidéo, l'arbitre confirme qu'il y a pénalty, bien que Rulli semble toucher d’abord le ballon. Un constat partagé par Savanier, qui récolte un carton jaune pour l’avoir trop fait savoir. Pas de quoi perturber Jonathan Ikoné qui s’élance, et transforme ce sixième pénalty obtenu par Lille cette saison (record), le premier concédé par le MHSC. 1-0, le LOSC respire.

 

Fauché par Rulli, Osimhen obtient le premier pénalty du LOSC contre Montpellier.
Fauché par Rulli, Osimhen obtient le premier pénalty du LOSC contre Montpellier. © AFP

• Le joueur : Renato Sanches

Une nouvelle fois aligné dans le couloir droit, Renato Sanches a illuminé la soirée lilloise par ses dribbles et débordements.  Très actif sur son côté droit, il a multiplié les accélérations, passes lasers, centres et frappes (5e, 26e, 33e, 41e, 59e, 67e). Impliqué défensivement, le Portugais a, comme son équipe, piqué du nez dans le dernier quart d’heure. Mais le Golden Boy 2016 a su se réveiller au bon moment pour offrir la victoire aux siens en fin de match. Exilé sur le côté gauche, le joueur de 22 ans a repiqué dans l’axe pour tromper Rulli d’une frappe enroulée au premier poteau. Pour son premier but en Ligue 1, seul, comme un grand. 

• La stat : Lille, meilleure équipe à domicile

Avant le coup d’envoi, le bilan parlait de lui-même : en neuf matches à domicile en Ligue 1, le LOSC s’était imposé sept fois, contre deux matches nuls. En face, Montpellier n’avait pas gagné une seule rencontre à l’extérieur. Un constat qui n’a pas évolué, puisque la logique statistique a été respectée. Meilleure équipe du championnat à domicile, Lille a confirmé son statut face à un Montpellier trop peu entreprenant pour obtenir mieux. Loin de ses bases, le MHSC peine à exister, et n’a récolté que 5 petits points. Sans doute trop peu pour aller chercher les places européennes.

• L’enseignement : le LOSC s’installe sur le podium

Dominateur et par moments séduisant ce soir, le LOSC s’est rassuré après une ultime défaite en Ligue des champions mardi à Chelsea. Ligue des champions que Lille pourrait retrouver l’année prochaine, à condition de répéter ce genre de prestation. D’ici là, les Dogues s’installent sur le podium. Après y être grimpé le week-end dernier, le LOSC s’est assuré d’y passer une semaine supplémentaire grâce à sa victoire du soir en reléguant Rennes (qui joue dimanche à Lyon) à 4 points. Mieux, les Nordistes mettent même la pression sur l’OM en revenant à trois points de l'actuel dauphin. De quoi regarder sereinement les autres matches de cette 18eme journée.

à voir aussi Revivez le succès de Lille sur Montpellier Revivez le succès de Lille sur Montpellier