Le bonheur des Strasbourgeois, tombeurs de Reims
Le bonheur des Strasbourgeois, tombeurs de Reims | AFP - FREDERICK FLORIN

Ligue 1 - Reims stoppé sèchement à Strasbourg, Guingamp s'enfonce à Montpellier

Publié le , modifié le

En match en retard de la 30e journée de Ligue 1, les deux finalistes de la Coupe de la Ligue ont poursuivi sur leur lancée. Sacré samedi dernier, Strasbourg a renoué avec la victoire qui fuyait l'équipe depuis 7 matches en championnat, en laminant (4-0) Reims, qui n'avait plus perdu depuis le 5 décembre en L1 et qui encaisse sa plus sévère défaite de la saison. A l'inverse, Guingamp, vaincu en finale par les Strasbourgeois, ont été vaincus (2-0) sur le terrain de Montpellier.

Montpellier - Guingamp: la mauvaise passe bretonne

Guingamp a perdu très gros en quatre jours. Vaincus en finale de la Coupe de la Ligue par Strasbourg au bout de la séance des tirs au but, les Guingampais ont perdu l'occasion de grappiller une place de plus pour rêver encore de maintien. Après leur victoire sur Dijon le 16 mars, ils avaient abandonné la dernière place de la Ligue 1. En s'inclinant à Montpellier (2-0), sur un but en contre de Delort, servi par une relance de Hilton (22e), puis par un duel gagné par Ristic (79e), l'En Avant s'est pris un gros stop. " Il fallait montrer autre chose même si je peux comprendre que l'on ait laissé un peu de gomme en finale", regrettait Jocelyn Gourvennec, le coach breton après le match. "On n'a jamais mis sur le reculoir Montpellier dont on savait qu'il encaissait des buts à la Mosson. On a manqué de grinta et de peps dans les quarante derniers mètres. Et par ailleurs, on a fait deux grosses erreurs sur leurs buts. On a tenté des choses d'une manière gentille, mais cela n'est pas suffisant dans notre situation."

Andy Delort, en ouvrant le score, a inscrit son 11e but cette saison. Il aurait pu ajouter une unité quelques minutes avant, sur une belle volée, mais le ballon avait fini dans le petit filet suite à une passe de son complice habituel, Laborde. Avec ces trois points, Montpellier revient en 7e position, à une longueur des Rémois.

Strasbourg - Reims: La 1re défaite de Reims en 2019

Cela faisait 8 matches que Strasbourg ne gagnait plus. Mais le sacre en finale de Coupe de la Ligue, au terme de la séance des tirs au but, a redonné de l'allant au collectif alsacien. Sans victoire en Ligue 1 depuis deux mois (le 26 janvier contre Bordeaux), le RCS recevait pourtant les terribles Rémois, qui n'ont plus connu la défaite en championnat depuis près de 4 mois (le 5 décembre contre Toulouse).

Le tournant est intervenu à la demi-heure de jeu, lorsque Doumbia est tombé dans la surface de réparation. L'arbitre a indiqué le point de penalty, avant d'utiliser la VAR qui a infirmé sa décision. S'ensuivait une discussion avec Thierry Laurey, le coach strasbourgeois, puis une avec David Guion, son homologue de Reims, qui était expulsé (38e). Plutôt à son aise jusque-là, le Stade de Reims subissait alors les assauts strasbourgeois, et sur un centre de Carole, Da Costa plantait une magnifique tête plongeante dans les filets, alors qu'il était au-delà du point de penalty (45e+3, 1-0). Un coup de poignard dans le dos des Champenois, qui en encaissaient un deuxième juste après sur un centre de Mothiba, taclé victorieusement par Gonçalves au tout début de la 2e période (47e, 2-0). Et après plusieurs contres avortés, souvent par précipitations ou mauvais choix, Goncalves réalisait le doublé avec un plat du pied (69e, 3-0). A la 76e minute, sur un nouveau contre, Da Costa était fauché dans la surface. Il se faisait justice lui-même, avec un plat du pied qui trouvait la transversale avant de rentrer dans le but (76e, 4-0). Seule ombre au tableau du côté alsacien: le carton rouge de Thomasson à la 88e minute, pour un deuxième carton jaune. Cette victoire a néanmoins permis aux Strasbourgeois de fêter avec un grand sourire leur titre en Coupe de la Ligue, en faisant un tour d'honneur avec le trophée.

Avec quatre buts encaissés, Reims n'a pas seulement encaissé une lourde défaite, la première de 2019 en Ligue 1. L'équipe a aussi pris un carton qui l'affaiblit dans la course à l'Europe, notamment vis-à-vis de Saint-Etienne, actuel détenteur de la 4e place. Après 13 matches consécutifs où ils ont marqué au moins un but, les Rémois s'arrêtent.