Grzegorz Krychowiak (Reims)
Grzegorz Krychowiak (Reims) | DENIS CHARLET / AFP

Ligue 1: Reims offre un boulevard au PSG

Publié le , modifié le

Battu à domicile par le Stade de Reims (2-1), le Losc a réalisé une mauvaise affaire dans la course au titre et à la qualification directe pour la Ligue des champions. Les Rémois ont inscrits deux buts coups de poignard (Fortes 73e et Krychowiak 76e) avant la réduction de l'écart tardive signée Weber (csc 88e). Au classement, le PSG (47 points) possède cinq longueurs d'avance sur Monaco (tenu en échec 1-1 par Montpellier vendredi) et sept sur Lille. Reims est 7e (32 pts).

Lille, qui avait le regard tourné vers le haut du classement avant la  rencontre, va désormais devoir regarder dans son rétroviseur puisque  Saint-Etienne est revenu à six points, tandis que Nantes, Marseille et Reims  pointent à huit longueurs. Les hommes de René Girard, transparents en première mi-temps, ont été plus  incisifs après la pause mais sans parvenir à prendre en défaut une défense  rémoise bien regroupée. Et les Champenois, avec de la chance, ont réussi le  hold-up parfait.

Un Losc impuissant

En deux minutes, ils ont assommé les Nordistes qui poussaient pour prendre  l'avantage. C'est d'abord Fortes (74e), très chanceux, puis Krychowiak (76e)  sur corner, qui ont fait plier un Losc impuissant. La première période a certainement été la plus ennuyeuse de la saison au  Grand Stade. Les Rémois, bien regroupés et efficaces au pressing, ont empêché  le Losc de dérouler son jeu.   Seul Kalou s'est créé deux légères occasions (3e, 40e), bien négociées par  Agassa.

Après la pause, les joueurs de René Girard sont revenus sur la pelouse avec  de meilleures intentions. Mais ni Kalou (46e, 56e), ni Roux (60e), ni Sidibé,  auteur d'une superbe frappe détournée par Agassa (68e), n'ont réussi à tromper  le portier champenois. Reims, en contre, a lancé plusieurs avertissements à la défense lilloise,  qui a fini par craquer. Après un une-deux entre Fortes et De Préville, Sidibé a dégagé le ballon en  plein visage de Fortes, qui a trompé involontairement Enyeama (0-1, 73e).

Lille, sonné, allait encaisser une second but dans la foulée. Sur un corner  d'Ayité, De Préville prolongeait au premier poteau pour Krychowiak, qui  surgissait de la tête au deuxième poteau devant Souaré pour crucifier Enyeama  (0-2, 76e). Le Losc se ruait alors à l'attaque mais de manière désordonnée et obtenait  malgré tout la réduction du score par Weber, qui marquait de la tête contre son  camp sur une longue ouverture de Kjaer (1-2, 87e).

Lille ne parvenait pas à égaliser, concédant sa deuxième défaite de la  saison à domicile, et devra absolument réagir vendredi à Saint-Etienne, sous  peine de voir les Stéphanois fondre encore un peu plus sur eux. Hubert Fournier, l'entraîneur de Reims, pouvait lui se féliciter de cette 56e victoire sur le banc (en 150 matches avec 

Grégory Jouin @GregoryJouin