Hatem Ben Arfa et les Rennais se sont inclinés face à Reims
Hatem Ben Arfa et les Rennais se sont inclinés face à Reims | JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Ligue 1 : Reims enfonce Rennes

Publié le , modifié le

Incapable de se montrer tranchant et décisif, Rennes a concédé face à Reims sa deuxième défaite consécutive cette semaine (2-0). Plus réalistes, mieux organisés défensivement, les Rémois ont fait la différence grâce à un doublé de Rémi Oudin, auteur de ses deux premiers buts en Ligue 1. Reims stoppe sa série de huit matchs sans victoire et remonte à la 9e place, Rennes chute à la 13e position.

Rennes n'a plus d'idée. Trop brouillons, trop imprécis et surtout trop fébriles défensivement, les Rennais ont subi la loi de Rémois opportunistes et sûrs de leur force dimanche au Roazhon Park (2-0).

Rapidement devant au score sur une ouverture lumineuse de Rémi Oudin après un centre en retrait, les Rémois ont aspiré les hommes de Sabri Lamouchi avant de tuer le match sur un corner et une tête de ce même Oudin, qui fusille Koubek, pas irréprochable et tout juste rentré en jeu à la place de Diallo, blessé.

Une statistique résume la première période rennaise : la première frappe cadrée intervient à la 45e sur un coup-franc bien placé mais trop timide d'Hatem Ben Arfa. Avant ça, les Rennais ont eu beaucoup de mal à développer des combinaisons offensives sans s'exposer défensivement.

Oudin décisif, pas Koubek

Plus intéressants en deuxième mi-temps, les Bretons ont pris un coup derrière la tête quand Oudin a surgi pour tromper Koubek, surpris par la tête du Rémois. Malgré plusieurs occasions franches après la pause par Ben Arfa ou André, Rennes a toujours buté sur Mendy et s'incline pour la deuxième fois cette semaine après s'être fait crucifier par le Dynamo Kiev en fin de match jeudi en Ligue Europa. Les Bretons n'ont remporté qu'un seul de leurs 8 derniers matchs et viennent de subir un semaine cauchemardesque.

Côté Rémois, si les hommes de David Guion ont souffert logiquement une fois à 2-0, ils ont su faire bloc et se ne pas désunir face à des attaques souvent désorganisées. Ils doublent leur adversaire du jour et se replacent au classement, passant de la seizième à la neuvième place, à quatorze points.