Ligue 1 : Rafinha, une bonne pioche qui se confirme au PSG

Publié le , modifié le

Auteur·e : Théo Gicquel
Rafinha (Paris Saint-Germain).
Rafinha (Paris Saint-Germain). | FRANCK FIFE / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Sans Neymar ni Verratti et avec Mbappé remplaçant au coup d'envoi, Rafinha a rayonné samedi dans l’entrejeu parisien lors de la victoire des Parisiens à Montpellier (3-1). Le Brésilien a de nouveau été décisif comme mardi face à Manchester United, et son aisance technique et son volume de jeu ont permis à Paris de conserver sa place de leader samedi.

Il était arrivé presque sur la pointe des pieds dans les dernières heures du mercato, mais il ne cesse de prendre de l’épaisseur au Paris Saint-Germain. Alors que le club de la capitale était privé samedi soir de Neymar (repos), Verratti (repos) ou Icardi (blessure) et que Mbappé était sur le banc, on pouvait craindre une animation offensive poussive face à une équipe de Montpellier qui aime jouer regroupée. Le PSG s’en est finalement sorti, et il le doit en grand partie à Rafinha

Leader technique avec Di Maria

Le Brésilien, déjà décisif mardi en Ligue des champions face à Manchester United en offrant le but de la victoire à Neymar, a remis ça samedi. C’est lui qui est venu récupérer la balle en pressant seul au milieu du terrain avant de décaler Moise Kean, auteur d’un boulet de canon en angle fermé pour sceller la victoire parisienne (2-1). Avant cela, celui qui parfait autant son intégration sur le terrain que sa maîtrise de la langue française avait parfaitement pris le relais de Verratti dans un rôle de rampe dans lancement dans l’axe. Avec des statistiques frémissantes pour un milieu aussi offensif samedi : 116 ballons touchés, 92 % de passes réussies ! Le frère de Thiago Alcantara a ratissé un nombre impressionnant de ballons, et assumé son rôle de leader technique en compagnie d’Angel Di Maria.

à voir aussi Ligue 1 : Le PSG fait le boulot contre Montpellier Ligue 1 : Le PSG fait le boulot contre Montpellier

Alors que l’effectif de Paris est sur les rotules, et que Thomas Tuchel marche sur des œufs pour ménager ses stars, Rafinha apparaît désormais comme une alternative de luxe au milieu comme Kean l’est devant. Le Brésilien monte en puissance physiquement et son abattage, qui lui avait permis de réaliser une saison pleine en prêt au Celta Vigo l’an passé, pourrait à terme le propulser dans le onze titulaire parisien. 

Des recrues qui montent en puissance

Son entente technique avec Marco Verratti pourrait d'ailleurs donner une projection supplémentaire à une équipe souvent dépendante des illuminations de Neymar. "On avait beaucoup de fraîcheur car il y a eu un turnover, ça s'est vu, tout le monde avait beaucoup de jus", ajoutait au micro de Canal+ à la sortie le premier buteur Colin Dagba, confirmant l'impression de maîtrise sans gros temps faible pour le PSG samedi.

Un signe de plus de la montée en puissance du Brésilien : selon la dernière étude de l’Observatoire du sport CIES, Rafinha a presque doublé sa valeur de transfert au moins de novembre, passant de 9,3 à 15,1 millions d’euros, tout comme Moïse Kean (31,2 à 39 millions d’euros). Arrivé libre alors qu’il n’entrait pas dans les plans de Ronald Koeman en Catalogne et qu'il avait été prêt la saison dernière au Celta Vigo, Rafinha a encore pris de l’épaisseur sur le terrain et dans la tête de Thomas Tuchel, alors que Barcelone s’est incliné sur la pelouse de Cadix (2-1) et pointe à la 7e place du classement de Liga.