Les Bordelais Toulalan et Costil
Jérémy Toulalan frustré avec Benoit Costil | AFP - NICOLAS TUCAT

Ligue 1 - Quel cru de Bordeaux contre Strasbourg ?

Publié le , modifié le

Première équipe à battre le PSG cette saison, le RC Strasbourg se déplace en ouverture de la 17e journée à Bordeaux, ce soir. Avec une seule défaite lors de ses 10 derniers matches (toutes compétitions confondues), l'équipe strasbourgeoise, déjà victorieuse d'un match à l'extérieur cette saison (comme Bordeaux), rend visite à une équipe girondine en proie au doute, mais qui a gagné 50% de ses matches à domicile.

Dr Jekyll et M. Hyde. Bordeaux a deux facettes cette saison. "C'est un coup oui, un coup non", résume à sa manière Jocelyn Gourvennec, le coach bordelais. Vaincus à Dijon le week-end passé après avoir mené au score par deux fois, ses hommes courent après une régularité, et surtout des résultats à l'extérieur. Malgré sa 11e place au classement, l'équipe n'a remporté qu'un seul match hors de son stade. Paradoxe, à domicile, elle est plus conquérante, en ayant remporté quatre matches sur huit, pour seulement une défaite. "En général, on répond présent à domicile", espère le technicien. Sauf qu'il devra vraisemblablement faire sans sa perle, Malcom, blessé. Et que l'équipe auteur de la sensation de la semaine, voire de ce début de saison, arrive au Matmut Atlantique. "Ce n'est pas concevable d'avoir tant d'écart entre ce que l'on fait le mardi (victoire 3-0 contre Saint-Étienne) et la manière dont cela s'est passé à Dijon (défaite 3-2), en ne répondant pas à l'exigence du combat", s'interroge lui même le coach.

Bordeaux sans Malcom

Première équipe à avoir dominé le PSG, avant même le grand Bayern Munich, Strasbourg peut inquiéter. Certes, le promu n'occupe que la 16e place de la Ligue 1, et n'a remporté qu'un match à l'extérieur cette saison. Mais les Alsaciens n'ont que deux points de retard sur les Bordelais, et ils ont conquis leur premier succès hors de la Meinau à Nice, autre ancien représentant français en Europe. Et après avoir fait tomber les Parisiens, impossible n'est plus strasbourgeois. "Quand on ne fait pas de victoire à l'extérieur, on se met un impératif de succès à domicile en permanence", concède Gourvennec qui devra se passer de son buteur brésilien Malcom, touché à la cheville contre Dijon. Pire défense de France (27 buts encaissés, à égalité avec Nice et Dijon), les hommes de Thierry Laurey vont-ils surfer sur la vague de confiance née de ce succès sur le PSG ?

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze