Ligue 1 : première sortie mitigée pour le nouvel entraîneur du PSG Mauricio Pochettino, accroché à Saint-Etienne

Publié le , modifié le

Auteur·e : Vincent Daheron
Debuchy Mbappé
Le Parisien Kylian Mbappé devance Mathieu Debuchy. | Philippe DESMAZES / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Souvent victime expiatoire des Parisiens, Saint-Etienne a cette fois-ci contrarié la première sortie du nouveau coach du PSG Mauricio Pochettino en accrochant le match nul (1-1). Les Verts avaient même ouvert le score grâce à Romain Hamouma (19e), avant que Moise Kean n'égalise dans la foulée (22e).

A défaut d’installer définitivement des préceptes tactiques, la première rencontre d’un nouvel entraîneur permet, parfois, de dégager certaines tendances, certaines volontés. Les débuts au stade Geoffroy-Guichard du nouvel homme fort du PSG Mauricio Pochettino ne sont pas rentrés dans ce schéma. L’Argentin n’a pas révolutionné le Paris Saint-Germain. En moins d’une semaine à son poste et avec la pléiade d’absents (Neymar, Florenzi, Bernat, Danilo, Kimpembe, Paredes, Rafinha), cela aurait relevé du miracle. Pochettino et les Parisiens doivent se contenter du nul face à un bon Saint-Etienne (1-1).

Marco Verratti en numéro 10

S’il y a bien une évolution, un changement par rapport à l’ère Thomas Tuchel, c’est le positionnement bien plus offensif de Marco Verratti. L’Italien jouait le rôle central ce mercredi soir, situé en numéro 10 devant un duo de récupérateurs composé d’Idrissa Gueye et Ander Herrera. Aspirateur à ballon (143 ballons touchés, total le plus élevé du match), Verratti ne se refait pas pour autant, pas tout de suite en tout cas. Alors qu’il avait le but au bout du pied aux six mètres, sur un service parfait de Kylian Mbappé, « Petit hibou » comme il est surnommé, a décidé de se muer en passeur décisif pour Moise Kean (22e). L’attaquant prêté par Everton égalisait en inscrivant son 10e but de la saison toutes compétitions confondues.

On a vu un PSG multipliant les passes dans le jeu court, appliqué à relancer de derrière face à un pressing intense et bien organisé des ouailles de Claude Puel. C’est d’ailleurs à la suite d’une erreur d’Idrissa Gueye, glissant à l’entrée de sa surface devant la pression de Zaydou Youssouf, que Romain Hamouma ouvrait le score sur une offrande de Denis Bouanga (19e).

Saint-Etienne pouvait presque espérer mieux

Saint-Etienne se félicitera certainement volontiers de ce match nul, somme toute logique, mettant ainsi fin à une série de cinq défaites consécutives face au club de la capitale. Les Verts se sont procurés nombre d’occasions, de la tête sur corner pour Harold Moukoudi (9e) ou Timothée Kolodziejczak (71e) respectivement repoussées par Keylor Navas et la barre transversale. Le Costaricien s’interposait encore devant Denis Bouanga après l’heure de jeu (65e). Pour répondre à son homologue, le gardien stéphanois Jessy Moulin s’illustrait également devant Moise Kean (10e), Marquinhos (12e) et Di Maria (76e).

à voir aussi Ligue 1 : une première qui se conclut par un nul pour Raymond Domenech et le FC Nantes Ligue 1 : une première qui se conclut par un nul pour Raymond Domenech et le FC Nantes

Plus que sa performance, ce sont les résultats du soir qui ont terni la première sortie de Pochettino. Les victoires de Lyon et de Marseille ne font pas les affaires des Parisiens qui comptent désormais trois points de retard sur le leader rhodanien. L'Argentin aura l'occasion de faire mieux dès samedi avec la réception de Brest. La victoire est déjà impérative.