Ligue 1 : Pour Marcelo, expulsé contre Lille, le coup de frein

Publié le , modifié le

Auteur·e : Denis Menetrier
Marcelo a récolté son premier carton jaune pour une faute sur Yilmaz
Marcelo a récolté son premier carton jaune pour une faute sur Yilmaz | FRANCOIS LO PRESTI / POOL / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Expulsé en tout début de deuxième mi-temps face à Lille, Marcelo a vu depuis les vestiaires son équipe accrocher le point du match nul sur la pelouse du Stade Pierre-Mauroy (1-1). Heureusement pour le défenseur brésilien de l’Olympique Lyonnais, ses deux cartons jaunes n’ont pas eu de graves conséquences pour son club. Mais ils marquent un coup d’arrêt pour Marcelo, qui s’est imposé comme le patron de la défense après de douloureux moments passés à l’OL.

Les débuts de mi-temps n’auront donc pas réussi à Marcelo ce dimanche soir, sur la pelouse de Lille, à l’occasion du match de clôture de la 9e journée de Ligue 1. Après avoir récolté un carton jaune en tout début de match suite à un duel aérien avec Burak Yilmaz (3e), le défenseur brésilien de l’Olympique Lyonnais a été expulsé par l’arbitre de la rencontre, Mikaël Lesage, pour une semelle sur Jonathan Bamba à plus de cinquante mètres de ses buts, quelques minutes seulement après le retour des vestiaires (50e).

Ce dimanche soir, le Brésilien a récolté le deuxième carton rouge de sa carrière lyonnaise. Le premier, qui remonte au 1er octobre 2017 contre Angers, Marcelo l’avait reçu, déjà, à la 50e minute du match. L'arbitre était déjà Mikaël Lesage. De quoi irriter le Brésilien : "Il a été très sévère. C'est le même arbitre qu'il y a deux ans face à Angers et j'avais pris là aussi un rouge. Peut-être qu'il ne m'aime pas." Réglé comme une horloge lorsqu’il s’agit de ses expulsions, le défenseur lyonnais a donc mis en difficulté son équipe ce soir, avec ces deux cartons jaunes largement évitables. Malgré tout, l'OL n'a pas flanché pendant plus de quarante minutes pour prendre le point du match nul face à d’entreprenants lillois, qui auront tout tenté en deuxième mi-temps.

Les montagnes russes à l'OL

Sans gravité ce soir, cette expulsion n’en est pas moins un coup de frein pour Marcelo, devenu depuis plusieurs semaines l’élément-clé de la défense mise en place par Rudi Garcia. "C’est un joueur qui a du caractère, du leadership. C’est un guerrier, qui a beaucoup d’atouts sur le terrain", indiquait l’entraîneur lyonnais en février dernier, alors que Marcelo traversait une période difficile. Car du caractère, il en aura fallu au Brésilien pour se relancer à l'OL. À l’époque, suite à une altercation avec des supporters lyonnais à Lisbonne après un match de Ligue des champions face à Benfica, Marcelo avait été pris en grippe par une partie du Groupama Stadium.

à voir aussi Ligue 1 : Lille, tenu en échec par Lyon, manque l'occasion de revenir à hauteur du Paris Saint-Germain Ligue 1 : Lille, tenu en échec par Lyon, manque l'occasion de revenir à hauteur du Paris Saint-Germain

Un épisode qui avait atteint son paroxysme le soir de la qualification pour les huitièmes de finale contre Leipzig le 10 décembre. Un supporter lyonnais, qui brandissait un drapeau où était inscrit "Marcelo, dégage" au côté d’une photo d’âne, avait provoqué une vive réaction du défenseur brésilien. Des tensions qui se sont depuis apaisées, à en croire Marcelo, qui se confiait début octobre à Téléfoot : "J'ai perdu le contrôle. (...) J’espère que les gens de l’autre côté m’ont aussi pardonné, c’est important. Et à partir du moment où c’est passé et que j’ai demandé pardon, je suis passé à autre chose."

Son expulsion de dimanche soir face au LOSC, largement évitable au vu de la nature des deux interventions sur Yilmaz et Bamba, vient donc ternir une bonne période pour Marcelo. (Re)devenu le pilier de la défense lyonnaise depuis le Final 8 où le Brésilien s’est montré très à son aise, Marcelo a été jusque-là titularisé par Garcia lors de tous les matches de l’OL depuis la reprise des compétitions en France. Une confiance qui s’est traduite sur le terrain avec de belles prestations de l’ancien joueur du Besiktas, à l'instar de sa première mi-temps ce soir. Au duel avec Yilmaz, Marcelo avait réussi à contenir l’imposant attaquant turc du LOSC avant de quitter prématurément les siens.

à voir aussi Ligue 1 : Revivez le match nul entre Lille et Lyon Ligue 1 : Revivez le match nul entre Lille et Lyon

Marcelo suspendu pour le derby

Si l’OL n’a pas perdu ce soir, l’expulsion de Marcelo a en revanche empêché le club rhodanien d’envisager plus que le point du match nul dans cette rencontre. "On a bien défendu, et au vu de la physionomie de la deuxième mi-temps, c’est un bon point, donc on peut être satisfait. Mais on doit régler ces petites erreurs de concentration, parce qu’à 11, ça aurait pu été un tout autre match", déplorait Léo Dubois au micro de Téléfoot à l’issue de la rencontre. Bien en place et dangereux par séquences, les joueurs de Garcia peuvent être frustrés suite à cet écart de conduite de la part de Marcelo.

Pour l’entraîneur lyonnais, il va dorénavant falloir composer pour la réception de l’AS Saint-Étienne dimanche prochain, lors du derby. Garcia ne pourra pas compter sur son pilier de la défense, mais pourrait voir revenir Jason Denayer, malade ce soir. À défaut de pouvoir compter sur Marcelo, les Lyonnais pourraient voir débuter Sinaly Diomandé aux côtés du Belge. Avant de retrouver Marcelo le 22 novembre prochain sur la pelouse d’Angers, là où il avait vécu sa première expulsion en France.