Mboula et Lucas Lima lors du dernier Nantes /Monaco en août  2018
Mboula et Lucas Lima lors du dernier Nantes /Monaco en août 2018 | LOIC VENANCE / AFP

Ligue 1 : pour Jardim, "il faudra faire attention samedi" face à Nantes

Publié le , modifié le

Le FC Nantes se déplace au stade Louis-II samedi soir, pour la 25e journée de Ligue 1. Les canaris vont affronter des Monégasques en pleine reconstruction, après le retour de Leonardo Jardim et le licenciement de son vice-président Vadim Vasilyev.

Un match ouvert, pour de clubs en quête de victoires ! L'AS Monaco, tout juste séparé de son vice-président Vadim Vasilyev, reçoit le FC Nantes samedi soir, lors de la 25e journée de championnat. Pour Monaco, 18e de Ligue 1, il s'agit de sortir la tête de l'eau est de confirmer la dynamique impulsée par Leonardo Jardim, depuis son retour sur le banc monégasque.

"Bien sûr que les équipes du bas de tableau ont toutes le même objectif", a déclaré l'entraîneur de l'AS Monaco. "Nantes est une bonne équipe. Ils gagnent beaucoup de duels. Il faudra faire attention samedi.", poursuit le Portugais. Depuis son retour sur le rocher le 25 janvier, Jardim a permis à Monaco de connaitre sa première victoire en championnat depuis 2 mois, face à Toulouse le 2 février (2-1).

"Dans le jeu, nous pouvons encore faire progresser l'équipe et sa qualité", ajoute le coach. "Nous devons savoir prendre les bonnes décisions offensives et défensives". 

Des canaris en manque de constance

De son côté, Nantes, 14e de Ligue 1, peine à trouver de la régularité dans ses résultats. Après un gros revers encaissé face à Nîmes dimanche dernier (4-2), les canaris sont parvenus à l'emporter face à Caen mercredi, 1 à 0 grâce à un penalty de Valentin Rongier en fin de rencontre. 

Face à Monaco, les statistiques ne penchent clairement pas en faveur des Nantais. Au match aller, les hommes de Jardim l'avaient emporté sur la pelouse du FC Nantes 3 buts à 1. Lors des 12 dernières confrontations entre les deux clubs, les canaris n'ont gagné qu'une seule fois (1-0 en novembre 2017). Leur dernière victoire à Louis-II remonte à octobre 2012.

Pour ce déplacement, le FC Nantes devra se passer de son défenseur central, Nicolas Pallois. Le Français, très proche d'Emiliano Sala, se rendra en Argentine où il représentera le club aux obsèques de l'attaquant argentin.