Ligue 1 : Porté par un doublé de Mbappé, le PSG s'impose facilement à Nîmes

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Hemard
Nimes Paris Saint Germain

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Décimé par les blessures et les suspensions, le Paris Saint-Germain s'avançait à Nîmes avec quelques incertitudes. Mais rapidement en supériorité numérique après un mauvais geste de Landre, les Parisiens ont balayé les doutes et maîtrisé les débats, avant d'aggraver le score en fin de match. Porté par un doublé de Mbappé, et des buts de Florenzi et Sarabia, Paris a déroulé pour s'imposer 4 à 0 aux Costières. Idéal à 4 jours de recevoir Manchester United en Ligue des champions.

4 à 0 et puis s’en va. Le Paris Saint-Germain a passé un vendredi soir tranquille dans le Gard, sur la pelouse du Nîmes Olympique. Rapidement en supériorité numérique après un pied haut très dangereux de Landre sur Rafinha, les Parisiens ont ouvert le score par Mbappé avant de beaucoup pêcher dans la finition, avec plus de trente tirs tentés. Finalement, ils ont aggravé le score en fin de match, avec des nouveaux buts signés Florenzi, Mbappé de nouveau et Sarabia. Un festival offensif de bonne augure à quelques jours de la réception de Manchester United en Ligue des champions, et ce alors que le PSG n’était pas au complet à Nîmes.

Reynet a retardé l'échéance

Sur la pelouse des Costières, le PSG se présentait diminué après une trêve internationale qui n’a pas épargné son effectif, aussi affaibli par les blessures et la Covid-19. Sans Neymar, Marquinhos, Danilo, Di Maria ou encore Icardi, les Parisiens se sont présentés en 4-3-3, avec deux recrues qui faisaient leurs débuts : Rafinha au milieu, et Kean en pointe, épaulé par Mbappé et Sarabia. Le temps de prendre leurs marques après un bon début de match nîmois, les champions de France ont commencé à dérouler, bien aidés par l’expulsion de Loïc Landre, auteur d’un pied haut très dangereux sur Rafinha (12e).

à voir aussi Ligue 1 : revivez le match le large succès du Paris Saint-Germain à Nîmes Ligue 1 : revivez le match le large succès du Paris Saint-Germain à Nîmes

Idéal pour laisser le temps au PSG d’entrer dans son match. Après une tête trop croisée de Mbappé sur un centre de Florenzi (24e), c’est Baptiste Reynet qui repoussait un nouveau coup de casque signé Ander Herrera, entré en jeu à la place de Paredes blessé, d’une belle horizontale sur sa ligne (29e). De plus en plus menaçant, Paris trouvait la faille par sa fusée tricolore, lancée par Rafinha en profondeur. Un crochet plus tard, Mbappé poussait le ballon dans le but vide du plat de son pied gauche (0-1, 32e). Le 3e but du Français en Ligue 1 cette saison. Et l’addition à la mi-temps aurait été bien plus corsée pour les Crocos sans un grand Reynet face à Florenzi (37e), Kean (40e) et Mbappé (43e).

Trois buts en dix minutes

Pas franchement inquiétés par des Nîmois inoffensifs du fait de leur infériorité numérique, les Parisiens reprenaient la seconde période au petit trot. Invaincu aux Costières depuis le 22 février 1981, on voyait mal comment le PSG pouvait mettre fin à cette série. Pablo Sarabia était d’abord contré in extremis (47e), avant que Kylian Mbappé ne manque son duel (49e) et n’enlève trop une frappe (50e). A l’heure de jeu, Florenzi fouettait une reprise de volée de l’angle de la surface vers le poteau de Reynet (66e). Face à un bloc nîmois très bas, logiquement plus occupé à ne pas prendre de deuxième but qu’à en inscrire un, le PSG se cassait les dents alors que, dans le même temps, les Nîmois se créaient une occasion par un retourné improbable d’Eliasson, à côté (71e).

à voir aussi Ligue 1 : Rennes tenu en échec sur la pelouse de la lanterne rouge, Dijon Ligue 1 : Rennes tenu en échec sur la pelouse de la lanterne rouge, Dijon

Mais le deuxième but de la soirée devait être parisien, vu la physionomie du match. Et il l’a été. Après avoir piqué une tête sur le poteau (76e), Florenzi était à l’affût sur une remise de Sarabia pour pousser le ballon dans le but vide et enfin donner un peu d’air aux Parisiens (0-2, 78e). Un break logique, et un but mérité pour le latéral italien, une nouvelle fois très convaincant. Soulagé, le PSG profitait d’un sursaut d’orgueil des Crocos pour prendre la défense nîmoise à revers sur une balle en profondeur pour Mbappé, qui ajustait Reynet sans trembler (0-3, 83e). Quelques minutes plus tard, Pablo Sarabia aggravait le score d’une belle frappe à l’entrée de la surface, venue récompenser sa belle prestation (0-4, 88e). La messe était dite. Paris prend provisoirement la tête du championnat, que seuls Lille et Lens peuvent lui ravir s'ils s'imposent dimanche soir dans le derby du Nord... entre Lille et Lens.