Rennes Traoré
Hamari Traoré de Rennes | PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP

Ligue 1 : Porté par son début de saison parfait, Rennes attend Nice de pied ferme

Publié le , modifié le

Le Stade Rennais accueille, dimanche, une équipe de Nice décimée après la défaite à domicile face à Marseille. Au Roazhon Park, les Bretons entendent poursuivre leur parfait début de saison.

Leader surprise de Ligue 1, Rennes connaît son meilleur début de championnat depuis 1950, mais ne veut pas s'emballer et attend sereinement Nice dimanche (15 heures) au Roazhon Park, dans un match rendu un peu moins excitant par la défaite du Gym face à l'OM (2-1). Mercredi à l'Allianz Riviera, Nice a aussi perdu son capitaine Dante pour plusieurs matches, à cause d'une entorse qui s'ajoute à la lombalgie de Malang Sarr et au coup reçu par Christophe Hérelle, sorti en boitant à la 55e minute.

Les recrues de l'OGC Nice présentes

La défense niçoise est donc décimée, mais son porte-bonheur, le gardien Walter Benitez, est de retour. Et l'arrivée tardive de plusieurs belles recrues, à la suite de la conclusion du rachat par le géant Ineos, fait déjà saliver les fans du club niçois. L'avant-centre néerlandais Kasper Dolberg, arrivé cette semaine de l'Ajax Amsterdam, devrait être dans le groupe dimanche, tout comme le très attendu milieu de terrain Adam Ounas (ex-Naples).

à voir aussi Nice : Jean-Pierre Rivère et Julien Fournier retrouvent la direction du club Nice : Jean-Pierre Rivère et Julien Fournier retrouvent la direction du club

Ce sera face à un onze breton inchangé par Julien Stéphan. Le jeune coach de Rennes (38 ans) a de la suite dans les idées et n'est pas du genre à s'enflammer."On doit encore faire des progrès dans la maîtrise collective. On doit être capables de mieux passer certaines phases de match. On a concédé des occasions à Strasbourg, et ce penalty avant la pause", a rappelé l'entraîneur samedi, à la veille des retrouvailles avec l'autre club "Rouge et Noir" de la L1. Au coeur du dispositif en 3-5-2, qui devient peu à peu la norme alors qu'il était destiné, à l'origine, aux matches contre le PSG, la pépite angolaise Eduardo Camavinga, 16 ans, continuera à jouer son rôle de sentinelle indispensable, bien entouré par ses conseillers spéciaux, comme Romain Grenier.

Rennes compte sur Niang et Mendy 

Les deux autres atouts du moment, ce sont deux Sénégalais de retour de la CAN : l'attaquant Mbaye Niang, qui n'avait pas marqué en Egypte, et le gardien Edouard Mendy (ex-Reims), qui s'y était blessé à un doigt. Le premier a retrouvé le sens du but, contre le Paris SG (2-1) et à Strasbourg (2-0). Le deuxième a été impérial pour ses débuts en Alsace dans les cages bretonnes, repoussant même un penalty alors que ce n'était pas sa spécialité l'an dernier à Reims (0 penalty repoussé sur 7). "Le groupe a beaucoup changé", ajoute Stéphan, mais "ce qui perdure ce sont les valeurs qui se dégagent : l'exigence, le professionnalisme, le plaisir, et la volonté de gagner le plus souvent possible. Je reste très vigilant pour que ça perdure dans le temps." On peut lui faire confiance...

AFP