Vadim Vasilyev
Le vice-président de l'AS Monaco, Vadim Vasilyev. | Valery Hache / AFP

Ligue 1 : "Personne ne pensait le transfert de Mbappé possible", assure Vasilyev

Publié le , modifié le

"Le prix pour Kylian Mbappé était fixé. Il était fixé car personne ne pensait un transfert possible. Nous ne voulions pas nous séparer de lui", a expliqué lundi dans la presse britannique le vice-président de Monaco Vadim Vasilyev, à propos de son ancienne pépite recrutée par le Paris SG.

Le vice-président de Monaco, Vadim Vasilyev, a assuré que son club ne voulait pas se séparer de Kylian Mbappé, "un futur Ballon d'or". "Personnellement, je ne le voyais pas à Paris, mais j'ai écouté tous ses arguments et essayé de le comprendre. Il est né à Paris, il vient de Paris et il a fait valoir qu'il était trop tôt pour lui pour quitter la France, ce qui est aussi un argument", a déclaré le vice-président de l'ASM au Telegraph. "Le garçon voulait partir. C'est un beau projet, je dois l'admettre, et c'est un club qui aspire à remporter la Ligue des champions. Et jouer avec Neymar a rendu ça encore plus attirant pour lui", a-t-il raconté.

"D'autres clubs nous tournaient autour, nous parlaient, mais le seul à devenir public a été (Madrid) (...) Donc, nous avons décidé que si les conditions (offertes par le PSG) étaient à peu près équivalentes, nous le laisserions partir. Mais c'était dur. Il est incroyable. C'est un futur Ballon d'Or", a ajouté M. Vasilyev. "Le prix pour Mbappé était fixé. Il était fixé car personne ne pensait (un transfert) possible. Nous ne voulions pas nous séparer de lui. Nous savions qu'il faudrait que ce soit extraordinaire. Il y avait de l'intérêt, mais cela semblait peu probable", a dit le dirigeant.

Monaco a prêté l'attaquant international de 18 ans, Kylian Mbappé, une saison au Paris SG avec, selon différents médias, une option d'achat quasi obligatoire de 145 millions d'euros assortie de bonus de 35 millions. Soit une indemnité totale de 180 millions d'euros qui en fait le deuxième joueur le plus cher du monde derrière Neymar, acheté cet été 222 millions d'euros par le PSG. "Du moment que c'était légal (...), nous avons dit: +OK, nous acceptons que notre joueur rejoigne cette équipe+", a encore expliqué Vadim Vasilyev.

AFP