Ligue 1 : Paris s'impose à l'économie contre Toulouse (1-0)

Publié le , modifié le

Auteur·e : Adrien Paquier
Edinson Cavani est l'auteur de l'unique but de la rencontre contre Toulouse

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Nouvelle victoire pour le Paris-Saint-Germain en Ligue 1 ! Au Parc des Princes, pour la 14e journée du championnat de France, les Parisiens se sont imposés d'un petit but (1-0) contre Toulouse. Avec les absences de Neymar et Kylian Mbappé, c'est Edinson Cavani qui a permis à Paris de rester invaincu en championnat avec une 14e victoire consécutive.

Sans forcer, un Paris sans ses stars blessées, Neymar et Kylian Mbappé, s’est imposé au Parc des Princes contre Toulouse à l’économie (1-0). Dans le désormais 3-4-3 installé par Thomas Tuchel, Paris a étouffé son adversaire par son pressing récurant. En face, Toulouse a pu exister pendant le dernier quart d’heure de la première mi-temps, moment où les Parisiens ont levé le pied. Quinze minutes où le TFC a pu se créer quelques occasions par l’intermédiaire de son capitaine Max-Alain Gradel (38e, 40e).

Si Paris a continué d’imposer sa domination, le changement de système en 4-3-3 à la mi-temps n’a pas aidé les parisiens. Moins dangereux, le PSG a eu plus de mal a contrôler le milieu du terrain. Les Toulousains d’Alain Casanova en ont donc profité faisant douter les joueurs parisiens qui n’avaient toujours pas fait le break. A la 75e minute, une double occasion de Christopher Julien, puis de Firmin Mubele qui a obligé un sauvetage sur la ligne de Presnel Kimpembe, aurait pu empêcher une 14e victoire consécutive du PSG cette saison en Ligue 1.

9e but de la saison pour Cavani

En l’absence de Neymar et Mbappé, le leader du championnat de France s’est donc remis à son buteur Edinson Cavani pour inscrire le seul but du match. L'enchaînement sublime de l’Uruguayen a fait lever le Parc des Princes pendant que le défenseur Kelvin Amian baissait la tête, enrhumé par le contrôle pied gauche, le petit jongle puis la reprise de volé du droit du numéro 9 parisien (1-0, 9e). Un but puis rien donc. Le PSG, malgré une large possession du ballon, n'a pas pu mettre en danger plus que ça le TFC. Les Parisiens ont cadré que deux tirs, soit aucun après l'ouverture du score à la neuvième minute. 

Si le Parc des Princes n’a pas vu de but en deuxième mi-temps, alors que le club de la capitale tourne à 3 buts de moyenne par match, il a pu revoir Daniel Alves fouler la pelouse (70e). Le défenseur brésilien a fait son retour sur le terrain après sa longue absence suite à sa blessure au genou.

Moussa Diaby plus qu’une doublure

Titularisé une nouvelle fois par Thomas Tuchel à la place de Juan Bernat, Moussa Diaby a été encore une fois performant en tant que piston gauche dans le système du coach allemand. Percutant offensivement, il s’est montré aussi rassurant défensivement même s’il n’a pas vraiment été mis en danger par Mathieu Dossevi. A son actif, un magnifique retour défensif devant Steven Moreira qui s’était échappé dans son couloir. S’il manque encore de présence dans les duels qu’il a majoritairement perdus, sa vitesse l’aide à compenser son impact physique.

Propre dans ses relances, actif dans la construction du jeu, le jeune parisien a brillé le long de la ligne de touche, toujours disponible pour créer des mouvements en triangle avec Rabiot et Draxler. A la mi-temps, quand Tuchel a décidé de réorganiser son équipe en passant à quatre derrière, le Parisien de 19 ans est passé dans le trio offensif animant toujours le côté gauche. Un système où on l’a un peu moins vu, les Parisiens ayant plus de mal dans la construction du jeu.

Toujours invaincu en Ligue 1, le Paris-Saint-Germain peut maintenant se tourner tranquillement vers la Ligue des Champions et son match décisif contre Liverpool mercredi soir. Un match où Moussa Diaby  pourrait être le coup de poker tenté par Tuchel et ainsi bousculer la concurrence.