Ligue 1 : Paris indétrônable avant de s'attaquer au Real Madrid

Ligue 1 : Paris indétrônable avant de s'attaquer au Real Madrid

Publié le , modifié le

Malgré de nombreuses absences (Neymar, Cavani, Mbappé, Verratti, Marquinos), Paris a dominé Troyes 2-0 en match décalé de la 28e journée de Ligue 1. Le PSG s'en est sorti grâce à Angel Di Maria et Nkunku. Bonne journée pour Unai Emery qui repart de Champagne sans bobo parmi ses joueurs. Toujours largement en tête du championnat avec 74 points, Paris va désormais pouvoir se tourner vers son grand rendez-vous du printemps, le huitième de finale retour face au Real Madrid.

La « NDD » a frappé. Ok, l’attaque Nkunku-Draxler-Di Maria n’est pas la « NCM » mais elle a parfaitement sa mission au stade de l’Aube. L’objectif était multiple pour Paris cet après-midi. Continuer à engranger des points en championnat. Surfer sur la confiance. Faire souffler les cadres encore valides et ceux qui sont ménagés. Malgré toutes ces contraintes, Emery a pu aligner une équipe très compétitive avec à sa tête Angel Di maria, le monsieur plus de 2018. Cela a permis de voir 6 Français dans le 11 du PSG, une première depuis le 9 avril 2016. Face à une formation plus abordable sur le papier, Troyes a essayé de saisir sa chance.

Pendant une mi-temps, l’Estac a tenu tête au leader même si il a fallu un grand Zelazny devant Di Maria (7e), Lo Celso (26e, 38e), et Nkunku, auteur d’un retourné (40e). Paris a finalement débloqué la situation par son taulier de 2018 Angel Di Maria. Servi par Draxler, l’Argentin trompait Zelazny d’un petit ballon piqué (0-1 47e). Très précieux et indispensable pour essayer de renverser le Real Madrid mardi, Di Maria était remplacé avant l’heure de jeu par Dani Alves. Très sérieux, le PSG scellait sa victoire grâce à Nkunku à l’amorce du dernier quart d’heure (0-2, 77e). Emery en a profité pour lancer Timothy Weah, le fils de George, dans le grand bain du foot professionnel. Cette sixième victoire consécutive des Parisiens en L1 leur permet de reprendre 14 pts d’avance sur Monaco.

"Avant un match important (mardi en C1) et après Marseille (deux victoires 3-0 en L1 et Coupe de France dimanche et mercredi derniers), je suis très content, parce qu'on a maintenu notre niveau de jeu", a indiqué le coach du PSG Unai Emery. On a été compétitifs durant 90 minutes, face à une équipe qui a beaucoup fermé les espaces. On a eu une maîtrise très importante pour que l'adversaire n'ait pas d'option. On a eu de la patience. Ces trois points sont importants, mais l'esprit des joueurs aussi."

Xavier Richard @littletwitman