Montpellier Giroud 05082010
L'attaquant Olivier Giroud | AFP - Pascal Guyot

LIGUE 1 - Paris fait la bonne affaire

Publié le , modifié le

Grâce à sa victoire (0-1) contre Nice, Montpellier s'est emparé provisoirement de la 1ere place de L1. Le PSG est deuxième après avoir battu Caen (2-1), à égalité de points avec Rennes, vainqueur (2-1) de l'ancien leader, Brest. Dans les autres matchs de la 14e journée, Marseille est allé s'imposer à Toulouse (0-1), Sochaux a dominé Lorient (2-1) et Saint-Etienne a obtenu le nul face à Auxerre (1-1) après avoir été mené. Montpellier se déplace à Nice ce soir (21h).

Le nouveau leader : Montpellier

Dans le jeu des chaises musicales pour la tête de la Ligue 1, c'est Montpellier qui vient s'assoir samedi soir sur le trône du championnat de France. Une première place provisoire, dans l'attente du match de Lille face à Monaco dimanche après-midi. Une première place décrochée grâce à un court succès sur la pelouse de Nice (0-1) et un but de l'ancien tourangeau, Olivier Giroud à la 83e minute (son sixième de la saison). Avec seulement 13 buts inscris en 14 journées et une différence de but famélique (+1), Montpellier profite de l'absence "des gros bras" du championnat pour devenir le nouveau leader de L1 après Toulouse, St-Etienne, Rennes et Brest.

Le fait : le PSG prend place sur le podium

La paire Hoarau-Erding fait décidément des ravages. Après avoir menés les Franciliens à la victoire face à Marseille, les deux hommes ont permis la victoire du PSG face à Caen (2-1). L'international français a d'abor'd ouvert la marque d'une superbe tête smashée à la 40e min avant qu'Erding agrave la marque à la 50e. Bien servi par une ouverture de l'extérieur du pied de Sylvain Armand, l'attaquant turc dribblait sans difficulté le gardien cannois à la 50e min pour le (2-0).
Le PSG profite ainsi du faux pas de Brest à Rennes (2-1) pour se placer provisoirement à la deuxième place de la Ligue 1 avec 23 points, dans l'attente du match de Lille. Pourtant le PSG n'a pas été impérial au cours de la rencontre. Il a simplement dévoilé l'une de ses nouvelles facettes cette saison : même lorsqu'il est moyen, le club de la capitale parvient à s'imposer. De bonnes conditions qu'il faudra conserver en se déplaçant à Lyon la semaine prochaine puis en accueillant Séville en Ligue Europa.

Le match : Toulouse - Marseille

Le déplacement de Marseille à Toulouse était l'occasion pour André-Pierre Gignac de retrouver son ancienne équipe. Dans un match en manque de rythme, A. Ayew est parvenu à débloquer la situation grâce à un but de la tête à la 88e min. Une victoire in extremis qui permet aux Phocéens de réaliser une belle opération au classement, en remontant provisoirement à la 3e place, derrière Paris et Rennes. A égalité de point avec Brest, mais avec un match en retard. Si Marseille n'a pas été complètement convaincant, il a assuré l'essentiel à trois jours d'un déplacement crucial mardi contre Moscou en Ligue des Champions.

Le but : Kembo-Ekoko (Rennes)

L'attaquant français Kembo-Ekoko a marqué le derby breton entre Rennes et Brest de sa classe. On joue la 39e minute, lorsque Daf (Brest) perd le ballon sur un bon pressing de l'attaquant. Kembo file alors tout seul au but en repiquant dans l'axe et enroule sa frappe du gauche dans la lucarne ! Une frappe de l'extérieur de la surface qui lui permet de marquer son troisième but en trois matchs. Rennes pointe donc provisoirement à la 2e place du classement, à égalité de points avec Paris mais en retrait à la différence de buts (+7 contre +8).

Le meilleur buteur : El Arabi (Caen)

En permettant la réduction du score des Cannois à la 85e minute, Youssef El-Arabi est devenu le meilleur buteur en Ligue 1 cette saison. Avec 10 réalisations, il devance M. Sow (Lille) avec 9 buts et D. Payet (St-Etienne) auteur de 8 buts. Il n'empêche cependant pas la chute de Caen au classement, qui n'a plus gagné un match depuis deux mois.

Le chiffre : 28

Long à la détente les joueurs de Ligue 1 ! Lors de la 14e journée ce samedi, il a fallu attendre la 28e min de jeu pour voir les filets de L1 trembler. C'est finalement André Luiz (Nancy) qui, de la tête, a débloqué le compteur du championnat, permettant la victoire des siens (2-0) contre Valenciennes. Un succès essentiel qui permet à Nancy de quitter la zone rouge du classement.

La déclaration : Franck Dumas (entraîneur de Caen)

"On traverse une mauvaise période. Sur le comportement, c'était mieux ce soir, mais on fait trop d'erreurs individuelles, on est trop loin sur le porteur, sur le buteur. Sur le deuxième but on veut jouer le hors-jeu mais on s'aligne mal. Il n'y a pas besoin de s'aligner, c'est complètement idiot. C'est ce qui nous met dans la panade. Avant ce premier but, il y a penalty pour nous et on prend un but cinq secondes derrière. Ce penalty aurait tout changé, Kandia (Traoré) est passé d'un maillot S à XL ! On a pris un coup de massue sur le deuxième but, j'ai senti un flottement. On revient à la marque un peu tard, on aurait pu mettre le feu."