Les joueurs du PSG célèbrent un but.

Ligue 1 : Paris, trois flops pour une saison au top ?

Publié le , modifié le

Pour la deuxième saison consécutive - la sixième sur les sept dernières - le PSG, avant même sa victoire face à Monaco dimanche soir (3-1), a été sacré champion de France suite au match nul concédé par Lille sur la pelouse de Toulouse à l'occasion de la 33e journée de Ligue 1. Si certains fustigeront un manque de suspense cinq matches avant la clôture du championnat, force est de constater que Paris n'a rien laissé ou presque en 2018-2019. Retour sur l'année XXL des hommes de Thomas Tuchel.

Un début de saison canon

14 matchs, 14 victoires. Le début de saison des Parisiens a confirmé d'emblée la statut de favori des tenants du titre avec ce record du nombre de victoires d'affilée en Ligue 1. Tour à tour ce sont Caen, Guingamp, Angers, Nîmes, Saint-Etienne, Rennes, Reims, Nice, Lyon, Amiens, Marseille, Lille, Monaco et Toulouse qui se sont inclinés face au PSG. Il faut attendre le 2 décembre et une rencontre au Matmut Atlantique de Bordeaux pour les voir perdre leurs premiers points de la saison (2-2). Trois jours plus tard, c'est Strasbourg qui les accrochera à nouveau (1-1). Avec un pourcentage de victoires qui flirte avec les 90% depuis le début du championnat le 12 août, c'est dire la difficulté des autres équipes de Ligue 1 pour rivaliser avec l'ogre francilien.

à voir aussi Ligue 1 : Bordeaux accroche Paris, qui perd ses premiers points de la saison Ligue 1 : Bordeaux accroche Paris, qui perd ses premiers points de la saison

Guingamp 1 - PSG 3 : quand Mbappé rentre et lance son année

18 août 2018. Après un premier succès tout en maîtrise en ouverture de la Ligue 1 face à Caen (3-0), les hommes de Thomas Tuchel se rendent au Roudourou lors de la deuxième journée. Bousculés par des Guingampais très entreprenants, Paris cède à la 20e minute sur une erreur de compréhension entre Colin Dagba et Thiago Silva dont profite parfaitement Nolan Roux. Peu après, c'est le VAR qui sauve les champions de France du but du break de Nicolas Bénezet. Pendant 45 minutes, le PSG est absent et complètement dominé.

C'est alors que le technicien allemand lance Kylian Mbappé, sur le banc au début de la rencontre. Pour son premier match officiel après le Mondial, l'international français éclabousse de son talent cette seconde période. Si Neymar a remis les deux équipes à égalité sur penalty, le champion du monde tricolore transforme le jeu du PSG. Il conclut parfaitement sur un service de Di Maria (82e) avant de signer un doublé sur un piqué parfait devant Johnsson. Ses deux premiers buts en Ligue 1 lors de cette saison 2018/2019. Au soir de la 31e journée, il en est à 27.

9-0 : le carton face à Guingamp

10 jours après avoir été éliminé par Guingamp en quart de finale de la Coupe de la Ligue (2-1), Paris retrouve le club breton en Ligue 1. Et c'est peu dire que Kylian Mbappé et consorts vont passer leurs nerfs sur leurs adversaires. Deux triplés pour le Français et Edinson Cavani, un doublé pour Neymar, un but de Thomas Meunier... Comme en 2016 à Troyes, le PSG s'impose 9-0 face à Guingamp. La plus large victoire de l'histoire des Franciliens au Parc des Princes. Pour battre le 10-0 infligé à Côte-Chaude en Coupe de France (1994), plus gros succès de l'histoire du club, il faudra encore attendre un peu.

Une première 3 étoiles pour Thomas Tuchel

C'est un petit exploit que réalise l'entraîneur du PSG Thomas Tuchel. En gagnant face à Lille, il est devenu le premier entraîneur allemand à être sacré dans un des quatre grands championnats européens (hors Allemagne) depuis Bernd Schuster avec le Real Madrid en 2007-2008. C'est un parcours quasi sans-faute qu'a accompli l'ancien coach du Borussia Dortmund. Il a parfaitement géré son effectif - à l'exception du cas Rabiot - en n'hésitant pas à donner du temps de jeu aux plus jeunes (Moussa Diaby, Colin Dagba, Stanley Nsoki, Christopher Nkunku notamment). Surtout, le repositionnement tactique de Marquinhos en milieu défensif et un système évolutif à trois ou quatre défenseurs auront marqué son premier mandat.

Deux hics : les défaites contre Lyon et Lille

C'est à ce jour le premier des deux bémols parisien de la saison. Le 3 février dernier, Paris se rend au Groupama Stadium pour conforter son invincibilité. De son côté, l'OL a à coeur de faire oublier la "manita" (5-0) du 7 octobre. Une affiche en guise de répétition avant les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Pourtant, c'est l'Argentin Angel Di Maria qui refroidit d'emblée les locaux (7e). Draxler sert parfaitement son partenaire qui place une frappe croisée imparable pour Lopes. Lyon monte alors son niveau de jeu, met plus d'intensité et est récompensé à la 33e minute. Sur un centre anodin, Areola se troue et voit Moussa Dembélé le devancer de la tête. Au retour des vestiaires, le même Dembélé provoque la faute de Thiago Silva dans la surface. Nabil Fekir transforme le penalty. 2-1, score final. Les hommes de Bruno Genesio ont tenu bon et font tomber Paris. Un exploit au regard de la saison d'exception des champions de France.

à voir aussi L1 : Lyon fait tomber le PSG de son piédestal L1 : Lyon fait tomber le PSG de son piédestal

Un peu plus de deux mois plus tard, ce sont les dauphins lillois qui retardent l'échéance. Une claque monumentale 5-1 comme n'en avaient plus connus les Parisiens depuis le 2 décembre 2000 et un revers à Sedan. Autant dire une éternité.

Au terme d'un match d'abord animé par un carton rouge contre Juan Bernat et des blessures - notamment celles de Thiago Silva et Thomas Meunier en première période - le PSG a pris l'eau face à la furia lilloise en deuxième mi-temps. L'un des symboles des Dogues se nomme Nicolas Pépé, dans tous les bons coups offensivement. Les joueurs de Thomas Tuchel quittent le terrain la mine défaite, Mbappé a des propos forts ("on a joué comme des débutants") et Nasser al-Khelaïfi, venu exprès pour l'occasion, ne célébrera pas encore le sacre de son équipe.

à voir aussi Ligue 1 : Lille gifle le PSG (5-1) et retarde encore le titre parisien Ligue 1 : Lille gifle le PSG (5-1) et retarde encore le titre parisien

Trois jours plus tard à Nantes pour le compte de la 28e journée de Ligue 1, Paris connaîtra sa troisième défaite de la saison (3-2). Son effectif décimé et extrêmement jeune ne fera pas le poids face à des Canaris qui ont peut-être livré leur meilleur match de la saison.

Il aura donc fallu attendre un nul du LOSC pour voir le PSG sacré ce dimanche. Et une nouvelle victoire parisienne contre Monaco (3-1), trois semaines après la dernière, pour que Neymar et ses coéquipiers puissent enfin sceller leur titre de champion.