Choupo-Moting

Ligue 1 : Paris déjà leader, Nîmes lance sa saison, Dijon en perdition... les leçons de la 4e journée

Publié le , modifié le

Pour cette 4e journée de Ligue 1, le Paris-Saint-Germain a repris ses bonnes habitudes et s'installe seul en tête du championnat. Nîmes a signé la première victoire de sa saison. Dijon n'a toujours pas marqué de points. Voici les leçons à retenir de ce week-end.

L’équipe : Nîmes lance sa saison

Après trois défaites en autant de rencontres, Nîmes a enfin trouvé la solution face à Brest ce samedi. Zinédine Ferhat a parfaitement lancé son club aux Costières en ouvrant la marque au bout de deux minutes de jeu. Avant que Théo Valls ne double la marque.

Réputés pour leur jeu offensif l'année dernière, les hommes de Bernard Blaquart ont enfin trouvé l'équilibre qui leur faisait défaut depuis la reprise. Face à un promu breton complètement muselé, les Nîmois ont pu dérouler tranquillement pour s'imposer finalement 3 buts à 0 grâce à une dernière réalisation de Denkey.

Ligue 1 : Paris déjà leader, Nîmes lance sa saison, Dijon en perdition... les leçons de la 4e journée
© AFP

L'homme fort : Choupo-Moting, l'anti-star brillante

Souvent raillé la saison dernière pour ses ratés qui ont fait le tour du web, Eric-Maxim Choupo-Moting n'aurait certainement pas cru qu'il serait l'homme fort de ce début de saison du PSG. Edinson Cavani et Kylian Mbappé blessés, c'est le Camerounais qui a dû prendre ses responsabilités. Et si le scepticisme était de mise, force est de constater que l'anti-star par excellence a conquis provisoirement le public parisien.

Auteur d'un doublé lors de la 3e journée face à Toulouse, il a récidivé vendredi à Metz avec un nouveau pion au compteur sur une tête piquée. Intéressant dans le jeu, il a montré qu'il n'était pas aussi manchot qu'il avait pu le laisser penser. Une aubaine pour Paris... en Ligue 1. 

La déception : Dijon en perdition

Quatre défaites en autant de rencontres. Le début de saison de Dijon est un cauchemar. Totalement aux antipodes du mois d'août 2018 au cours duquel les Bourguignons avaient flambé de partout, les coéquipiers de Wesley Lautoa n'y arrivent tout simplement pas.

Un chiffre résume les difficultés du DFCO : 1, comme le seul but marqué par le club depuis la reprise. Julio Tavares avait ainsi planté l'unique pion de son équipe... sur penalty. À moins d'un spectaculaire changement de situation, les Dijonnais semblent se diriger tout droit vers la Ligue 2. 

La stat : 400

Steve Mandanda a signé ce dimanche son 400e match sous le maillot de l'Olympique de Marseille en Ligue 1. Un exploit pour l'international français qui a débuté avec le maillot olympien en 2007. Il n'avait alors que 22 ans. 

 

à voir aussi Olympique de Marseille : de Steve Mandanda à "Il Fenomeno" Olympique de Marseille : de Steve Mandanda à "Il Fenomeno"

L'image : L'hommage de Toulouse à Dupraz

Lors de la victoire de Toulouse sur Amiens (2-0), les supporters des Violets ont profité de ce bon début de saison de leur équipe pour ne pas oublier le passé douloureux. Ils ont ainsi adressé un message à l'ancien coach haut-garonnais qui leur avaient permis de se maintenir en première division il y a trois saisons. "Toujours en Ligue 1 trois ans après, merci Pascal Dupraz". 

La banderole hommage des supporteurs du TFC à Pascal Dupraz, déployée face à Amiens.
La banderole hommage des supporteurs du TFC à Pascal Dupraz, déployée face à Amiens. © Twitter / @UltrasMadeinFR