Mauro Icardi.

Ligue 1 : Paris corrige Angers et conforte sa place de leader

Publié le , modifié le

Le choc de cette 9e journée de Ligue 1 a tourné court : le PSG, leader du championnat, a balayé son surprenant dauphin, le SCO d'Angers, au Parc des Princes (4-0). Titulaire pour la première fois, Mauro Icardi a inscrit son premier but dans son nouveau stade. Surtout, Pablo Sarabia a été dans tous les bons coups avec un but et deux passes décisives. Paris fait le trou sur ses poursuivants. De son côté, Angers marque le pas et est sous la menace directe de Lille.

Il n'y a pas eu de surprise au Parc des Princes ce samedi. Malgré une affiche alléchante entre les deux équipes les mieux classées de Ligue 1, les champions de France se sont fait respecter, et avec la manière (4-0). Dans le sillage d'un Sarabia des grands jours, les joueurs de Thomas Tuchel ont éteint ceux de Stéphane Moulin et confortent leur avance en tête.

Le détonateur Sarabia porte le PSG

Et les Parisiens n'ont pas eu à forcer leur talent face à des Angevins trop passifs et rarement dangereux, hormis lors des premières minutes de la rencontre. Mais voilà : le PSG a des individualités qui peuvent briller n'importe quand. Cet après-midi, c'est Pablo Sarabia qui a été dans tous les bons coups offensivement, en même temps qu'il a été très généreux défensivement.

Auteur du premier but sur un joli rush dans la défense angevine à la 13e minute (1-0), il se distingue aussi sur la deuxième réalisation. À l'initiative, Neymar décale parfaitement l'Espagnol qui centre en retrait en une touche. Gueye est trop court mais Icardi reprend parfaitement (2-0, 37e). L'Argentin devient le premier joueur depuis Mbappé à inscrire un but pour sa première titularisation en Ligue 1. À l'heure de jeu, Sarabia s'est encore une fois illustré en délivrant une nouvelle passe décisive - bien qu'involontaire - à Idrissa Gueye (3-0, 60e).

Neymar encore buteur

À l'image de Stéphane Moulin, nerveux sur son banc et qui a écopé d'un carton jaune, les joueurs du SCO n'ont jamais pu vraiment montrer la qualité de leurs offensives en deuxième période. À leur main, les Parisiens ont maîtrisé le deuxième acte sans s'affoler.

Neymar avait les clés du jeu cet après-midi. Mais le Brésilien a souvent voulu forcer la décision tout seul et est parfois tombé un peu dans ses travers, à savoir des gestes techniques "futiles" qui ont engendré pas mal de coups pour le "Ney". Pas assez réaliste sur ses quelques situations, le numéro 10 du PSG n'a pas été le plus en vue offensivement ce samedi, éclipsé par Sarabia. La faute aussi à Butelle, auteur d'un arrêt incroyable à la 75e. Mais Neymar a persévéré pour finalement être récompensé en toute fin de match sur un caviar de Choupo-Moting (90e, 4-0). De quoi marquer de nouveaux points dans son opération rédemption.