La joie des Messins
La joie des Messins | JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Ligue 1 : Paris continue de foncer, les derniers se révoltent

Publié le , modifié le

Paris, Monaco, Lyon et Marseille ont engrangé une nouvelle victoire mercredi lors de la 19e journée de Ligue 1. Ces quatre-là sont plus que jamais installés aux places européennes même si Nantes reste à l'affût. Si à l'avant les premiers ont tenu leur rang, derrière aussi on s'est bougé. Les deux derniers du classement Metz et Angers ont remporté un précieux succès. Les Messins ont pris la mesure de Strasbourg 3-0 tandis que le SCO a dominé Dijon 2-0. En revanche, rien ne va plus à Bordeaux, battu 2-0 à domicile par Montpellier. Les Verts ne sont pas mieux après une nouvelle défaite concédée à la 95e minute.

  • Paris affole les compteurs, Cavani aussi

Plus que jamais dans les traces de Zlatan Ibrahimovic. Auteur de l’ouverture du score contre Caen, Edinson Cavani s’est rapproché à un but du record du Suédois, meilleur réalisateur de l’histoire du PSG avec 156 buts. Ses partenaires ont tout essayé pour lui offrir ce record avant Noël mais l’Uruguayen devra attendre 2018 pour effacer « Zlatan » des tablettes. Kylian Mbappé a lui aussi eu droit à son petit moment de joie avec un but inscrit le jour de ses 19 ans. Au final, Paris domine Caen 3-1 et atteint à mi-parcours la barre des 50 points !

  • Les poursuivants sont vernis

Il n’y a pas que Paris qui finit l’année en trombe. Derrière l’ogre parisien, Monaco, Lyon, Marseille et Nantes se sont offert une trêve des confiseurs sucrée. Même si ce fût un peu épicé pour certains. Bien que deuxième du classement à 9 pts de Paris, l’ASM a peiné pour se défaire de Rennes. La délivrance est venue de Keita Baldé à la 81e minute (2-1). Surpris par l’ouverture du score de Troyes, un but cocasse de Pelé sur Mandanda, Marseille a trouvé la bonne cadence avec ses techniciens Payet (31e) et Luiz Gustavo (66e). Leurs coups de patte ont remis l’OM sur les rails et Germain a terminé le travail (3-1). A Toulouse, Jean-Michel Aulas n’aura pas à se plaindre de l’arbitre François Letexier. Il pourra lui adresser un deuxième tweet « élogieux » pour avoir sifflé un penalty imaginaire en faveur de Mariano Diaz et transformé par Fékir. Le TFC aura plusieurs occasions de revenir mais Lopes a encore sorti le grand jeu. Rafael a tué le suspense dans les arrêts de jeu avant que Gradel ne marque lui aussi (sur penalty) pour le Téfécé (1-2 au final). Et qui s’accroche à ce petit monde ? Le FC Nantes du Claudio Ranieri qui a arraché un succès dans les arrêts de jeu à Amiens sur un but de l’Argentin Sala (1-0).

Aouar, la révélation de la première moitié de saison

  • Bordeaux et Saint-Etienne pressés de passer à 2018

Question dynamique, Bordeaux et Saint-Etienne aimeraient bien dynamiter la leur. Les Verts (16e) en sont à dix matches sans victoire dont sept défaites. La dernière mercredi au Roudourou à la 95e minute sur un but évitable du Guingampais Jimmy Briand. Intronisé entraîneur N.1 avant la rencontre, Jean-Louis Gasset pensait avoir tordu le coup au mauvais sort. Malgré le carton rouge précoce de Soderlund, le 7e de l’ASSE cette saison (record de Ligue 1), les Foréziens ont cru au hold-up après le but du décisif Hernani (67e). Moins de cinq minutes plus tard, Jessy Moulin regardait un coup franc lointain de Benezet entrer dans son but (70e). Quand ça ne veut pas… "Qu'est-ce que vous voulez que je reproche à mes joueurs? C'est la période qui est comme ça, il y a trois-quatre clubs qui sont dans le dur et Saint-Étienne en fait partie mais je vous dis par rapport à l'état d'esprit qui a été affiché ce soir, j'ai beaucoup d'espoir", a commenté Gasset après le match. Jocelyn Gourvennec sera-t-il le prochain coach au chômage ? Le technicien bordelais a du souci à se  faire après la défaite des Girondins à domicile contre Montpellier. Ikone (71e) et Mbenza (90e) ont été les deux bourreaux héraultais. 15e, Bordeaux s’enfonce. 1 victoire en seulement 12 rencontres de L1 (contre l’ASSE). "C'est difficile à vivre, c'est humiliant pour moi parce que je sais le travail qui est fait depuis un an et demi ici aux Girondins", a affirmé Jocelyn Gourvennec. Lille n'est pas vraiment mieux mais a su éviter la défaite contre Nice (1-1).

  • Metz et Angers ont le droit d'y croire

La Ligue 1, ils s'y accrochent. Contrairement aux Stéphanois et Bordelais dont l'investissement dans leur maintien parmi l'élite est peu évident pour le moment, Metz et Angers se donnent à fond pour se sortir de la zone rouge. Le pari fou de Frédéric Hantz avec les Messins a pris corps mercredi dans la victoire 3-0 sur Strasbourg (buts de Mollet, Roux et Rivière). La marche est encore haute mais ce derby de l'est va faire un bien fou du côté de St-Symphorien. Certes, il y a encore 8 pts à combler mais vu le rythme de ceux du dessus, tout reste possible. Angers aussi se bat et, malgré l'ouverture du score de Dijon, a réussi à renverser la tendance grâce à Toko Ekambi. 19e avec 18 pts, le SCO recolle au barragiste lillois (19 pts).

Xavier Richard @littletwitman