Les joueurs du Stade de Reims
Les joueurs du Stade de Reims | AFP

Ligue 1 : Paris concède sa deuxième défaite de la saison face au Stade de Reims

Publié le , modifié le

Dépouillé de ses cadres, laissés au repos, blessés ou suspendus, le Paris Saint-Germain a concédé ce mercredi face au Stade de Reims sa deuxième défaite de la saison en Ligue 1 (0-2). Surpris par un but d’Hassane Kamara en première période, les Parisiens sont apparus trop fébriles offensivement pour espérer égaliser, et ont craqué une nouvelle fois dans le temps additionnel. Avec 15 points, ils restent néanmoins leaders au classement, à égalité de points avec Angers, vainqueur un peu plus tôt dans la soirée à Toulouse (0-2).

Sept journées passées et déjà deux défaites au compteur pour le Paris Saint-Germain. Battus à Rennes il y a un mois (2-1), les champions de France ont sombré une nouvelle fois, ce mercredi, au Parc des Princes. Et c’est le Stade de Reims qui s’est payé le luxe de dominer le PSG dans son antre (0-2). Mieux, les rouge et blanc ont réussi un petit exploit : en gardant leur cage inviolée, ils ont mis fin à la série de 63 matches consécutifs toutes compétitions confondues avec au moins un but inscrit pour le club de la capitale. Fort de ce succès de prestige, Reims remonte neuvième au classement, Paris reste leader.

à voir aussi PSG : L'infirmerie n'en finit plus de se remplir PSG : L'infirmerie n'en finit plus de se remplir

Avant cela, Paris a tout tenté, ou presque pour revenir au score, et sauver le point du match nul, qui lui aurait permis de prendre seul les commandes de la Ligue 1. Entré en jeu à la place d’Eric Choupo-Moting, sorti sur blessure en première période, Angel Di Maria a bien tenté de réveiller ses coéquipiers, apathiques, mais n’y est pas parvenu. A l’image d’un Layvin Kurzawa aux abonnés absents et d’un Pablo Sarabia décevant, les Parisiens ont joué petit, sans rythme et sans envie.

Paris perdu

Privé de nombreux cadres (Mbappé, Cavani, Verratti, Icardi), Thomas Tuchel pourra regretter d’avoir laissé au repos Idrissa GueyeThiago Silva et mis sur le banc Angel Di Maria, Thomas Meunier ainsi que Marquinhos. Sans eux, le collectif parisien est apparu rouillé, et les 72% de possession de balle en faveur du club de la capitale ne doivent pas laisser croire le contraire. Bien plus entreprenants offensivement, les Rémois ont été logiquement récompensés en première période, et c’est Hassane Kamara qui a surpris la défense parisienne pour ouvrir le score. A la retombée d’un bon centre de Marshall Munetsi, le milieu français a pris le dessus sur Loïc Mbe Soh – titularisé pour la première fois cette saison – et n’a laissé aucune chance à l’ancien portier du Real Madrid (1-0, 29e).

Si l’intention était meilleure côté parisien en seconde période, les hommes de Thomas Tuchel ont également payé leur manque de réussite offensive. Sans numéro de 9 métier, les joueurs de la capitale ont pêché dans le dernier geste, ne cadrant que 3 frappes sur 13. A l’inverse, Reims a brillé dans ce domaine, convertissant ses deux tirs cadrés en but. C’est ce qu’on appelle du 100%.

Une statistique d’autant plus impressionnante quand on sait que les Rémois n’avaient inscrit que 5 buts en 7 matches depuis le début de saison, et ne s’étaient plus imposés en Ligue 1 depuis le 1er septembre et un succès à domicile face au LOSC (2-0). Les joueurs de David Guion peuvent avoir le sourire : ils ont fait tomber en l’espace d’un mois le champion de France en titre et son dauphin. Le tout sans prendre le moindre but, s’il vous plaît ! Paris n’était pas resté muet en Ligue 1 depuis 44 matches. Un record qui n’ira pas plus loin. Les coéquipiers de Thomas Meunier et Leandro Paredes, eux aussi très décevants mercredi soir, devront vite se remobiliser avant le déplacement à Bordeaux samedi.

"Oui, on a perdu, parce que Reims a joué plus proche de ses 100% que nous et donc le résultat est mérité. Je suis déçu de notre performance. Les 10, peut-être 15 premières minutes, ça allait et puis chaque minute qui passait c'était de pire en pire. On n'a pas montré ce qu'on est capable de faire, et donc la défaite est méritée. Ce sont mes décisions, mes choix, mais on est toujours ensemble, les joueurs et moi. Ceux qui portaient le maillot ce soir avaient l'occasion de se faire remarquer mais leur performance n'a pas suffi" a réagi Thomas Tuchel après le match.