La joie des Lillois sur le premier but.
La joie des Lillois sur le premier but. | PHILIPPE HUGUEN / AFP

Ligue 1 : Osimhen lance parfaitement Lille face à Nantes

Publié le , modifié le

Grâce à un doublé de Victor Osimhen, Lille a débuté son nouvel exercice de Ligue 1 par une victoire à domicile face à Nantes (2-1). Zeki Celik avait remis les Nantais dans le match avec un but contre-son-camp malheureux après la pause. Double peine pour les hommes de Christian Gourcuff : Marcus Coco est sorti pour une grave blessure au genou.

Plus de Nicolas Pépé ni de Rafael Leao dans le Nord, mais Lille a peut-être déjà trouvé un successeur. Aligné en pointe du onze de Christophe Galtier dimanche au stade Pierre Mauroy, Victor Osimhen a soigné son arrivée en Ligue 1 avec un doublé qui a offert la victoire à Lille face à Nantes (2-1).

Nantes perd déjà Coco sur blessure

Le Nigérian a d'abord fait parler sa vitesse en se jouant des défenseurs nantais sur une longue ouverture, avant d'ajuster Alban Lafont avec une frappe croisée (1-0, 19e). Un but intervenu juste après la grave blessure de Marcus Coco, dont le genou a tourné sur un mauvais appui à la 18e minute.

Nantes s'est alors repris, jusqu'à revenir dans le match juste après la pause. Sur un débordement côté gauche, Andrei Girotto a adressé une lourde frappe que le pied de Zeki Celik a dévié pour tromper Mike Maignan (1-1, 51e). 

Yazici se montre, Osimhen conclut

Punis de ne pas avoir su faire le break en première mi-temps, les Lillois auraient pu souffrir en fin de match, comme lorsque Kalifa Coulibaly a décalé Samuel Moutoussamy

Le match a pourtant basculé en faveur de Lille sur un changement : l'entrée de Yusuf Yazıcı pour Timothy Weah. Le Turc, transfert le plus cher de l'histoire du Losc (16,5 millions d'euros) a rayonné à partir de son entrée à la 68e minute. 

Et c'est sur un service de l'ancien de Trabzonspor que Victor Osimhen a offert la victoire aux Lillois, profitant de la passivité des défenseurs, Nicolas Pallois et Lafont en tête (2-1, 80e). Le Nigérian aurait même pu s'offrir un triplé en fin de match lorsque Lafont a relâché le ballon devant lui (87e). La saignée offensive du Losc sera peut-être vite oubliée.