Ivan Santini
Ivan Santini et les Caennais sont les premiers à faire tomber Nice en Ligue 1 cette saison | CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Ligue 1 - Nice se fait surprendre à Caen et n'est plus invaincu

Publié le , modifié le

Sans inspiration, Nice a concédé sa première défaite de la saison en Ligue 1 face à des Caennais solides et réalistes (1-0). Un penalty transformé par Ivan Santini suffit au bonheur des joueurs de Pascal Garande qui remontent à la 15e place. Les Niçois, eux, restent leader mais voient l'AS Monaco revenir à trois points.

Depuis le début de saison, Nice assumait son statut de double visage. D’un côté le séduisant de Ligue 1 et de l’autre le titubant d’Europa League. Après une prestation en demi-teinte encore jeudi face à Salzbourg (défaite 2-0), les hommes de Lucien Favre retrouvaient ce dimanche leur terrain préféré, celui du championnat où ils restaient invaincus depuis le début de saison. Mais face à des Caennais en quête de rebond après quatre défaites consécutives, les Niçois chutent de leur nuage et concèdent leur première défaite de la saison (1-0).

Nice n'a pas trouvé la solution

Ce n'est peut-être qu'un accident mais la prestation des joueurs de Lucien Favre ce dimanche à d'Ornano a de quoi inquiéter au vu du jeu proposé par les Niçois depuis le début de la saison. Après onze matches sans défaite et des prestations plus que convaincantes face à Lyon ou à Monaco, les Aiglons ont finalement chuté face à un club relégable avant le début de ce match. 

Étouffés par le pressing des Normands, Nice déjoue, à l'image d'un Mathieu Bodmer peu inspiré dans le rôle de sentinelle au sein du 4-3-3 concocté par Lucien Favre. Et sans un Yoan Cardinale encore impressionnant sur sa ligne (30e, 47e), l'addition aurait pu être plus salée pour les Niçois. Caen a lui joué sans complexe et c'est assez logiquement qu'ils ont ouvert le score sur un penalty généreusement accordé par M.Hamel suite à une légère faute de Dalbert sur Rodelin. Ivan Santini ne s'est pas fait prier pour transformer l'offrande (37e) et offrir à Caen une victoire bienvenue dans la lutte pour le maintien.  

Bodmer et les Niçois n'y étaient pas
Bodmer et les Niçois n'y étaient pas

Habitués à faire trembler les filets à chaque match de Ligue 1 depuis le début de saison, ni Alassane Pléa (18e, 30e, 58e), ni Mario Balotelli (60e) n'auront permis aux Niçois de revenir au score malgré le passage en 4-4-2 à la pause. Les Aiglons subissent leur premier gros coup d'arrêt de la saison et ne comptent plus que trois points d'avance sur Monaco, et éventuellement sur le PSG si les Parisiens s'imposent ce soir face à Rennes. Les Caennais s'offrent eux un énorme bol d'air après un mois d'octobre compliqué, laissant leur place de barragiste virtuel aux Lillois. 

Mathieu Aellen