Nice affronte le PSG lors de la 17e journée de Ligue 1
Les Niçois s'étaient inclinés 3-0 face au PSG lors de la 17e journée de L1. | VALERY HACHE / AFP

Ligue 1 : Nice joue sa troisième place à Paris

Publié le , modifié le

Le Paris Saint-Germain a beau avoir plié le championnat en décrochant le titre dès la 30e journée, la Ligue 1 a encore quelques belles batailles à livrer. Et en premier lieu, la lutte pour la troisième place, qui fait rage depuis plusieurs journées déjà. Nice (3e), Lyon (4e) et Rennes (5e) se tiennent à deux ridicules petits points, avant une 32e journée qui risque de bouleverser le classement. Et pour cause : Nice affronte le PSG, alors que ses deux rivaux rencontrent des équipes de la deuxième partie du tableau. Pour les trois clubs, l’enjeu est aussi financier : le troisième de la L1 prendra part au tour préliminaire de la très lucrative Ligue des champions.

Rennes, Lyon, Nice. La 31e journée de Ligue 1 a vu trois clubs se succéder sur la troisième marche du podium. Alors que les Bretons prenaient provisoirement la troisième place le vendredi soir après leur victoire 5-2 face à un Olympique de Marseille naufragé, ils étaient délogés dès le samedi par l’Olympique Lyonnais, victorieux 2-0 face à Nantes. Mais c’était compter sans les Niçois, qui reprenaient leur place dans le trio de tête en s’arrogeant la victoire 3-0 contre le GFC Ajaccio.

Depuis la 27e journée de Ligue 1, Lyon et Nice ne cessent de se détrôner mutuellement. Et voilà que le Stade Rennais vient jouer les trouble-fêtes. Deux points seulement séparent Nice, 3e (50 pts), de Rennes, 5e (48 pts). Et pour rajouter un peu de suspense avant la fin du championnat, seuls 8 points séparent Nice d’Angers, le 10e du classement.

Autant dire que l’issue de la bataille pour la troisième place est indécise. Et que la 32e journée risque encore de bouleverser le classement. Difficile d’imaginer Nice conserver sa place sur le podium à l’issue du week-end. Car les Aiglons pourraient voir leur série de trois victoires consécutives interrompue ce samedi par le PSG. A moins que les Parisiens, déjà assurés d’être sacrés champions de France depuis la 30e journée, ne se relâchent et ne cèdent devant les Niçois, comme face aux Monégasques lors de la précédente journée (2-0).

Ce dont doute Claude Puel, l’entraîneur de Nice : "Ils vont se retrouver après la trêve internationale, dans une logique de vouloir faire les choses à fond à quatre jours de la Ligue des champions." Le 4 décembre, lors de la 17e journée, les hommes de Laurent Blanc avaient infligé un sévère 3-0 aux Niçois.

Enjeux sportifs et financiers

Rennes et Lyon affrontent, quant à eux, des adversaires de la deuxième moitié du tableau. Les Bretons rencontrent Reims, 17e, ce samedi. L’occasion pour Sylvain Armand, le défenseur rennais, de disputer son 500e match en Ligue 1. Lyon, de son côté, se déplace à Lorient, 13e, dimanche soir. Et le meilleur reste à venir, puisque les trois prétendants vont bientôt se mesurer : Nice sera opposé à Rennes lors de la 33e journée, puis à l’OL le week-end suivant.

Pour les clubs, l’enjeu est fort : terminer troisième, c’est prendre part au tour préliminaire de la Ligue des champions la saison prochaine. Une affaire lucrative pour des clubs comme Rennes et Lyon, largement déficitaires et qui ont bien besoin de se renflouer.

Elodie Troadec