Ligue 1 : Neymar, la menace fantôme

Publié le , modifié le

Auteur·e : Leo Anselmetti
Neymar Icardi
Le Brésilien Neymar n'a pas réussi son retour avec le PSG. | FRANCK FIFE / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Tant attendu, le grand retour de Neymar avec le Paris Saint-Germain ne s'est pas passé comme prévu. Après six matches manqués pour cause de blessure aux ischio-jambiers, malgré quelques éclairs, la star brésilienne a erré soixante minutes sur la pelouse du Parc des Princes, traversant la rencontre face à Lille comme un fantôme, la faute à un criant manque de rythme.

Aucun tir tenté et 34% de ballons perdus. Le moins que l'on puisse dire est que Neymar avait habitué les supporters du Parc des Princes à bien mieux. Buteur décisif pour offrir la victoire en championnat face au Losc la saison dernière, titularisé d'entrée par Thomas Tuchel en signe de grande confiance, toutes les planètes étaient alignées pour que la star brésilienne brille face à Lille pour son grand retour sous le maillot parisien après six matches d'absence. Il n'en a rien été. Pour son retour, le Brésilien a laissé aux vestiaires le grand sourire qu'il a pris l'habitude d'afficher à l'entraînement. Ce vendredi soir, pour son "come-back" à la compétition après plus d'un mois d'absence, il a sûrement livré son pire match de la saison. Tout le contraire des Argentins Mauro Icardi et Angel Di Maria qui lui ont volé la vedette, inscrivant les deux seuls buts parisiens ce vendredi soir. 

Pourtant, l'envie y était. Des appels de balles, des initiatives, mais de trop nombreux dribbles manqués et des courses têtes baissées ont mis à mal la prestation de Neymar, qui manque - logiquement - de rythme à quatre petits jours du déplacement tant attendu du PSG sur la pelouse du Real Madrid en Ligue des champions. Nerveux, souvent à réclamer des fautes à l'arbitre, le N.10 a plus enchaîné les balles perdues que les gestes d'éclat, même si le Parc des Princes s'est régalé de sa talonnade... qu'un Lillois a interceptée. 

Si Thomas Tuchel voulait une réponse sur la fraîcheur de son numéro 10, l'entraîneur allemand voit certainement un petit peu plus clair dans son plan de jeu pour Bernabeu : "Neymar a besoin de temps pour être décisif, pour retrouver le rythme. Il a manqué de précision, de timing...", a déclaré le technicien parisien. Ses 73% de passes réussies semblent bien trop peu pour résister au pressing que les joueurs de la Maison Blanche vont instaurer dès le coup d'envoi de la rencontre. 

Et pour ne rien arranger, Neymar a même été sifflé par une partie du public lorsqu'il a été remplacé par le prodige tricolore Kylian Mbappé à la 64e minute. Peut-être vexé, la star brésilienne est rentrée directement aux vestiaires sans prendre place sur le banc parisien. Encore une soirée à oublier pour le Brésilien, au contraire de ses coéquipiers argentins qui n'en finissent pas de briller. Mais une chose est sûre : Neymar n'a pas dit son dernier mot.