Nicolas Pallois.

Ligue 1 : Nantes tient le rythme du PSG, le bon coup de Bordeaux, Monaco replonge

Publié le , modifié le

Cinq affiches étaient à suivre ce samedi soir à l'occasion de la 9e journée de Ligue 1. Dans le haut du tableau, le match entre Nantes et Nice a tourné en faveur des Canaris en fin de partie (1-0). Montpellier s'est nettement imposé face à Monaco, qui est retombé dans ses travers (3-1). Bordeaux est allé s'imposer en costaud à Toulouse (3-1) tandis que Brest (2-0 contre Metz) et Dijon (1-0 contre Strasbourg) ont pris des points importants en vue de l'objectif maintien.

Le pro du 1-0 : Nantes

Angers tombé au combat cet après-midi au Parc des Princes, Nantes en a parfaitement profité pour s'adjuger la place de dauphin des champions de France ce samedi. Au terme d'un match insipide entre deux équipes pourtant placées dans le haut du tableau, Moses Simon après un énorme travail de Bamba est venu donner un précieux succès aux Canaris. Le cinquième succès nantais sur le score de 1-0 depuis le début de la saison. Pas brillant mais diablement efficace.

Le match : Montpellier - Monaco

Le duel entre les deux clubs sudistes a tenu toutes ses promesses. Entre Montpellier, 10e de Ligue 1 et qui s'était incliné le week-end dernier à Strasbourg (1-0), et l'AS Monaco, 12e et qui restait sur deux belles victoires consécutives contre Nice (3-1) et Brest (4-1), il s'agissait plus que d'un simple match de milieu de tableau. Et les joueurs de Michel Der Zakarian ont mis une demi-heure avant de le montrer.

En effet, c'est bien l'ASM qui rentre le mieux dans son match. Golovin est même tout proche de donner l'avantage au Rocher à la 26e minute mais sa frappe trop croisée fuit le cadre. Cinq minutes plus tard, Florent Mollet est à la réception d'un centre parfait de Laborde et ouvre le score (1-0, 31e). Les Monégasques ne s'en remettront pas. Le but de Pedro Mendes quelques secondes plus tard après un corner de Mollet viendra mettre un nouveau coup de bambou sur les têtes des hommes de Leonardo Jardim (2-0, 39e). Et le trio Laborde - Mollet - Delort n'en avait pas fini de mettre au supplice la défense adverse. Ce dernier viendra mettre un nouveau but en reprenant un centre de Laborde au second poteau (3-0, 56e). Malgré son magnifique petit ballon piqué sur un service de Slimani, Ben Yedder (3-1) ne pourra rien faire pour éviter aux siens une nouvelle défaite, déjà la 4e depuis le début de la saison.

Le chiffre : 0'56

Il a donné le ton. En 56 petites secondes, Nicolas de Préville a inscrit le but le plus rapide de la saison contre Toulouse. Un premier témoignage du calvaire qu'allait vivre le TFC à domicile face aux Girondins. Dans un grand soir, de Préville a déposé une offrande sur coup-franc pour Pablo, qui est venu doubler la mise (2-0, 19e). Hwang a rajouté une merveille de frappe enveloppée en début de deuxième période pour clore les débats. La belle réduction du score de Koulouris - le seul toulousain inspiré ce samedi - n'y changera rien. Bordeaux repart de l'avant après sa défaite contre le PSG. Pour Toulouse en revanche, c'est toujours la soupe à la grimace.

La perf : Dijon

Bon dernier de Ligue 1, Dijon voulait enchaîner après son premier succès de la saison le week-end dernier (2-1 contre Reims). Et les joueurs de Stéphane Jobard y sont parvenus grâce à un petit but, celui de Stephy Mavididi à la 38e (1-0). Concentrés défensivement, appliqués sur leurs situations offensives, les Dijonnais en profitent pour abandonner leur place de lanterne rouge provisoire à Saint-Etienne. Un joli ouf de soulagement.

Le sursaut : Brest

18e avant l'entame de la partie, Brest a remporté un match important pour le maintien contre un adversaire direct, le FC Metz. Faussurier et Castelletto ont permis aux Bretons de renouer avec la victoire. Cela faisait plus d'un mois que le Stade Brestois ne s'était plus imposé en Ligue 1, lors de la 3e journée contre Reims (1-0).