Valentin Rongier (à gauche) bataille avec Vincent Pajot
Valentin Rongier (à gauche) bataille avec Vincent Pajot | AFP

Ligue 1: Nantes rate le coche à Saint-Etienne au terme d’un match animé

Publié le , modifié le

Verts et Jaunes se sont partagé les points (1-1) à l’occasion d’un match joué sur un rythme débridé malgré un déchet technique certain. Les Stéphanois ont ouvert le score sur un but splendide de Pajot (38e) avant que les Canaris, meilleurs en deuxième période, n’égalisent par Sala (53e). Les Jaunes auraient pu l’emporter dans les dernières minutes mais Ruffier veillait et la précision des attaquants n’était pas toujours au rendez-vous. Au classement, Nantes reste 5e avec 27 points tandis que Saint-Etienne est 13e (20 points).

Le FC Nantes attaquait mieux la partie avec un bon pressing dans le camp stéphanois. Rongier s’offrait le premier tir du match à la 7e, non cadré. Les Verts réagissaient dans la foulée avec une action rapide et un bon service de Bamba, Monnet-Paquet tardait à tirer et se faisait contrer au moment de frapper par Awaziem (10e). Dans la foulée, Dabo trouvait la barre transversale après une belle déviation signée Monnet-Paquet. Malgré la fermeture des deux tribunes situées derrière les buts, Saint-Etienne se montrait entreprenant. A la 19e, sur un coup-franc indirect stéphanois, Awaziem poussait Perrin dans le dos, mais l’arbitre ne disait rien. Juste après, les Canaris se procuraient deux occasions : d’abord sur un contre de Sala sur le dégagement de Perrin puis sur un bon débordement signé El-Ghanassy avant un centre pour Dubois dégagé in extremis (21e). Quatre minutes plus tard, Ruffier captait une reprise de volée trop axiale de Sala.

Pajot inscrit un but splendide

Le match, d’une pauvre qualité technique, avait le mérite d’être vivant. Les Foréziens étaient tout près d’ouvrir le score à la 26e après un tir contré de Pajot suite à une erreur de relance de Diego Carlos. Peu après la demi-heure, Monnet-Paquet décalait M’Bengue sur le côté gauche : le tir croisé de l’ancien Toulousain était cadré mais pas assez puissant pour tromper un vigilant Tatarusanu. L’ASSE ouvrait la marque sur un tir de 30 mètres imparable signé Pajot qui trouvait la lucarne de la cage de Tatarusanu (1-0, 38e). Une récompense aux efforts fournis par les Verts face à des Nantais méconnaissables techniquement. La preuve, une nouvelle frappe de Janko était stoppée par le gardien roumain des Canaris. Juste avant la pause, un but était logiquement refusé aux visiteurs pour un hors-jeu de Diego Carlos, auteur d’un beau tir inutile.

Déçu par la prestation très moyenne de ses joueurs en première période, Claudio Ranieri décidait d’injecter du sang-neuf dès l’entame du second acte, forcé aussi il est vrai par la blessure de Valentin Rongier, victime d’une semelle spectaculaire mais pas intentionnelle de M’Bengue. N’Gom et Lima prenaient place, Rongier et Diego Carlos sortant. Effet immédiat ou presque : Nantes croyait égaliser sur une tête de Sala consécutive à un centre de Thomasson venu de la gauche. L’arbitre refusait le but sur la consigne de son juge de touche qui aurait mieux fait de s’abstenir sur le coup, la réalisation ligérienne étant parfaitement valable (53e). Dans le même temps, Perrin se blessait et devait céder sa place à Lacroix.

Nantes a eu plusieurs balles de matches

Nantes accentuait sa pression. El-Ghanassy et Bammou tentaient leur chance, sans réussite. Mais les Jaunes trouvaient enfin la faille sur un but incongru signé Sala : après une remise de la tête signée Ngom, le ballon revenait vers Sala qui bénéficiait d’un mauvais dégagement adverse pour égaliser de la tête (1-1).

Quelques instants plus tard, Nantes manquait de doubler la mise lorsque Ngom lançait Sala en profondeur, mais Ruffier gagnait son face à face avec l’Argentin. A la 67e, Monnet-Paquet échappait à la défense centrale nantaise mais son tir du bout du pied était bien capté par Tatarusanu. Sept minutes plus tard, un but était logiquement refusé aux Verts, la déviation de Pajot sur le coup-franc étant repris en position de hors-jeu par Lacroix. A l’entame du dernier quart d’heure, Ruffier sauvait les siens devant Ngom après une intervention manquée de Théophile-Catherine. Puis Diony essayait le retourné acrobatique mais le ballon finissait juste au-dessus de la transversale d’un Tatarusanu serein (78e). Le match semblait pouvoir basculer d’un côté ou de l’autre. Une tête de Thomasson sur un centre de Dubois faisait passer un frisson dans le stade (85e). Puis Sala manquait son tir croisé après avoir pourtant effectué un bon contrôle à l’entrée de la surface. Nantes cherchait à remporter ce match à tout prix mais rien n’y faisait y compris le coup-franc de Lima dévié par le mur puis par un vigilant Ruffier (89e). Puis Ngom ratait l'immanquable d'une tête plongeante qui passait au-dessus de la cage alors qu'il se trouvait seul à trois mètres du but. Il était grand temps que le match se termine pour les Verts...

Grégory Jouin @GregoryJouin