La joie des Nantais
La joie des Nantais | SEBASTIEN SALOM GOMIS / AFP

Ligue 1 : Nantes prolonge la série noire lyonnaise

Publié le , modifié le

Rien ne va plus pour Lyon qui a subi sa troisième défaite d'affilée ce soir à Nantes (2-1) en match décalé de la 32e journée de Ligue 1. Toujours 3e, l'OL semble au bord de l'implosion. Ce succès permet aux Canaris de faire un pas vers le maintien. Ils sont 15e avec 9 points d'avance sur Dijon, 18e et barragiste.

Bruno Genesio voulait voir du caractère chez ses joueurs. Il a été servi jeudi avec, selon Canal+, deux altercations impliquant Fekir, Rafael, Depay et Mendy. Forcément, 24 heures plus tard, l’OL n’avait plus toute sa tête à Nantes d’autant que le coach rhodanien avait mis les joueurs récalcitrants sur le banc. Nantes n’a pas mis longtemps à en profiter en récupérant une passe ratée de Terrier. Lancée en profondeur, Coulibaly glissait le ballon sous le corps de Lopes (1-0, 11e). KO debout, les Lyonnais semblaient hagards. Aucune réaction n’était à signaler si ce n’est des chocs sur les impacts nantais. Un autre signe que les Lyonnais avaient la tête ailleurs. Genesio était contraint de relancer Depay à la 33e en remplacement de Tousart, blessé.

Lyon KO debout

Alors que les Canaris étaient tout proches du 2-0 sur une frappe de Rongier (38e), Terrier égalisait. Une frappe enroulée chirurgicale avec l’aide du poteau (1-1, 41e). En 10 titularisations, l’ancien strasbourgeois marquait son 6e but. Mais Lyon n’est pas à un paradoxe près. Alors qu’un scénario plus favorable se profilait en seconde mi-temps avec quelques situations très chaudes sur le but de Tatarusanu (48e, 58e), le match basculait côté nantais sur une merveille de coup franc de Libombe (2-1, 83e). C’était –enfin- le premier but du plus gros transfert de l’histoire du club (10 millions d’euros). Le KO était définitif pour Lyon qui va plus que jamais devoir regarder derrière lui au classement.