Le Strasbourgeois Martin Terrier
Le Strasbourgeois Martin Terrier sous la pluie sur une pelouse de la Meinau gorgée d'eau | AFP - PATRICK HERTZOG

Ligue 1 : Montpellier s'impose sur le fil, Lille à nouveau relégable

Publié le , modifié le

Amiens, vainqueur de Guingamp (3-1), a renoué avec la victoire. Troyes s'est également imposé contre Lille (1-0), tout comme Strasbourg contre Dijon (3-2) et Rennes contre Angers (1-0). Montpellier a arraché la victoire contre Toulouse dans les dernières secondes (2-1).

Pour ce multiplex de la 22e journée, la Ligue 1 a eu droit à des rebondissements avec quatre victoires arrachées dans le dernier quart d'heure. Amiens a mis fin à sa mauvaise série contre Guingamp (3-1), Montpellier a surpris Toulouse dans les dernières secondes  (2-1), Strasbourg a survécu à la météo pour vaincre Dijon (3-2), Rennes a triomphé d'Angers (1-0) et Troyes a renvoyé Lille dans la zone rouge (1-0). 

Le money time : Toulouse craque à Montpellier 

Rien ne sourit à Toulouse. Alors qu'ils menaient au score (Giannelli Imbula, 30e), les relégables se sont retrouvés à 10 après l'expulsion de Max-Alain Gradel (41e). L'égalisation de Junior Sambia a suivi dans la foulée. Malgré le scénario, les hommes de Pascal Dupraz ont tenu. Et auraient même pu arracher la victoire sur une passe montpelliéraine déviée dans la course d'Andy Delort. L'attaquant du Téfécé a vu son tir piqué terminer sur le montant de Benjamin Lecomte. Giovanni Sio s'est alors chargé de sanctionner l'irréalisme toulousain, dans la quatrième et ultime minute du temps additionnel. Sixièmes et potentiellement européens, les Montpelliérains font descendre Toulouse à la 19e place.

La fin de série : Amiens renoue avec la victoire

Les Amiénois sont soulagés. Propulsés en première partie de tableau par une série d'invincibilité de huit matches il y a quelques mois, ils s'étaient récemment ensablés. Six matches sans victoire, dont cinq défaites. Face à Guingamp, ils ont rapidement ouvert la marque (Konaté, sur penalty, 16e) avant l'égalisation de Marcus Coco (29e). Mais une seconde réalisation de Moussa Konaté à dix minutes de la fin du match, puis la conclusion de Mathieu Bodmer (84e) ont scellé le match. 

La pelouse : séance de natation à Strasbourg

Il y avait de quoi s'inquiéter pour le spectacle à la vue de la pelouse de Strasbourg. Victime des eaux, le vert de la Meinau virait au marron boueux. Pas de quoi gêner les locaux et leurs adversaires dijonnais, acteurs d'un match à cinq buts, record du soir. Devant rapidement (Aholou, 5e et Lala sur penalty, 19e), les Strasbourgeois ont vu leur avance s'évaporer tout aussi vite (Tavares 33e et Haddadi 46e). Mais un second penalty de Kenny Lala (79e) leur a offert la victoire. 

Le faux départ : Lille de retour dans la zone rouge

Lille n'aura fait que glisser la tête hors de l'eau avec l'arrivée de Christophe Galtier. Deux journées de Ligue à la 15e, grâce à son succès à Caen (0-1), puis à la 17e place, après le revers rennais (1-2). Ce soir, la défaite contre Troyes (1-0) renvoie Lille dans une zone rouge où elle a passé 12 des 21 journées précédentes. Le but d'Adama Niane en fin de première période (44e) ramène Lille à la 18e place, synonyme d'un barrage contre le troisième de Ligue 2. Mais dans une Ligue 1 aussi serrée (9 points entre la 6e et la 18e place), rien n'est définitif. 

Le presque 0-0 : Rennes s'en sort contre Angers

Réduits à dix après l'expulsion de Prince Oniangué (39e), les Angevins ont résisté à Rennes. Et ils auraient même pu faire le coup parfait sur une frappe de Flavien Tait, décoché sur la transversale (79e). James Lea-Siliki avait déjà eu l'idée un peu plus tôt, de l'autre côté du terrain. Là aussi, le poteau a repoussé la tentative du Rennais. Mais la décision est venue d'un penalty, concédé par Mateo Pavlovic sur Tomas Brandon (83e). Une action confuse provoquant la colère des Angevins, dont leur entraîneur Stéphane Moulin. Benjamin Bourigeaud s'est chargé de la sentence pour donner trois points à Rennes.