Gaëtan Laborde

Ligue 1 : Montpellier fait craquer l'OM

Publié le , modifié le

Un air de 2012 souffle sur la Ligue 1. Montpellier retrouve la cime du championnat de France grâce à une victoire triomphale contre l'Olympique de Marseille (3-0). Les hommes de Michel der Zakarian n'ont pas laissé les Phocéens exister et ont excellemment maîtrisé leur sujet. Si le podium s'éloigne pour l'OM, désormais 6e, c'est sur la deuxième marche de la Ligue 1 que l'on retrouve les Héraultais.

Le match : 3-0

Au terme d'une première mi-temps fermée, les deux équipes regagnent les vestiaires sur un score nul et vierge. Seule occasion du premier acte : une reprise de volée au second de poteau de Florent Mollet sur un centre plongeant de Paul Lasne, repoussée par Steve Mandanda (23'). La rencontre bascule quand le MHSC prend l'avantage à la 51e minute. Les hommes de Michel der Zakarian ont tout le temps pour construire. Ruben Aguilar centre spontanément pour un Gaëtan Laborde démarqué, ou plutôt lâché par Bouna Sarr, lequel place une tête imparable.

Marseille dépense beaucoup d'énergie à force de coulisser tant les Héraultais occupent la largeur et font circuler le cuir intelligemment. Ajoutez à cela un manque chronique d'agressivité chez des défenseurs de l'OM apparemment perdus, à l'image de Jordan Amavi sur le deuxième but. Plus motivé que ses adversaires, Gaëtan Laborde ne se fait pas prier et claque une enroulée pied gauche de toute beauté : 2-0 (62'). L'ex-bordelais est tout proche du triplé une minute plus tard mais sa frappe taclée est hors cadre (63'). Les Marseillais sont absents des débats et Florent Mollet en profite. Le milieu prend le temps de contrôler et joue proprement pour son latéral Paul Lasne, lequel contrôle pied droit, enchaîne du gauche et loge le ballon dans le soupirail de Mandanda : 3-0 (70').

Sacrée douche froide pour l'équipe de Rudi Garcia, déboussolée derrière, inoffensive devant (première frappe cadrée à la 85e minute). Quatrième défaite consécutive toutes compétitions confondues pour les Olympiens, désormais relégués à six longueurs du podium, qui était pourtant en ligne de mire avant le match. Quant aux Montpelliérains, tous les voyants sont au vert. Les Héraultais sont désormais deuxièmes de Ligue 1 et n'ont plus perdu depuis la 1ère journée face à Amiens en août.

L'homme du match : Gaëtan Laborde

Sixième but pour la recrue montpelliéraine sur les sept dernières rencontres. Gaëtan Laborde a trouvé son rythme de croisière et s'est adapté à ses nouvelles couleurs. Jamais pleinement dans de bonnes dispositions à Bordeaux, l'attaquant de 24 ans a déjà égalé son record de buts sur une saison de Ligue 1 (6) alors que le tiers de l'exercice 2018-2019 n'est pas encore franchi. Hargneux, mobile et réaliste, il est en partie responsable du regain offensif du MHSC, désormais 4e attaque du championnat de France. "Avec Andy (Delort) on n'est pas prêt d'arrêter", a-t-il promis à la fin des 90 minutes.

Le chiffre : 21

C'est peu banal. L'Olympique de Marseille est actuellement avant-dernière défense de Ligue 1 avec 21 buts encaissés en 12 rencontres. Seul Guingamp, bon dernier, fait pire avec 24 pions encaissés. La dynamique est clairement négative pour les hommes d'un Rudi Garcia visiblement peu inspiré. Huit buts ont été encaissés lors des trois derniers matches (Lazio, Paris et Montpellier), c'est un de plus que leur adversaire du soir sur les 12 premiers matches de Ligue 1.

De quoi mettre le coach de l'OM dans une colère noire : "C'est grave de jouer une seconde période comme celle qu'on a jouée. On aurait été bien inspiré de mener à la pause, mais ce n'est quand même pas une raison pour concéder trois buts sur des erreurs, du laxisme, sur un manque d'efforts, comme ça c'est passé. Donc ça va changer. Je suis très en colère, je suis autant responsable que les joueurs de cette défaite, mais mon équipe c'est celle de la première mi-temps, pas de la deuxième. Comment expliquer? Je n'en ai aucune idée, j'aimerais bien que les joueurs s'expliquent."

Andréa La Perna @A_LaPerna