Montano, Camara et Mounier (Montpellier)
Montano, Camara et Mounier (Montpellier) | PASCAL GUYOT - AFP

Ligue 1: Montpellier fait couler Lyon

Publié le , modifié le

Montpellier a écrasé Lyon 5-1 dans un festival offensif. Montano (x2), Mounier et Cabella (x2) se sont régalés dans une défense lyonnaise aux abonnés absents. L’OL sombre, Montpellier relève la tête.

Une pluie de buts sur La Mosson. Montpellier ne nous avait pas habitués à ça depuis le début de saison. On reprochait à Jean Fernandez un jeu trop frileux (neuf buts en huit journées). Aujourd’hui, la défense de l’OL a bien aidé son bourreau du jour mais les joueurs offensifs héraultais ont prouvé qu’ils avaient du talent.

Pourtant, Lyon avait bien démarré. Le premier quart d’heure promettait un match offensif mais on imaginait que l’OL participerait à la fête. De fête il n’y en a eu que pour les locaux. Dès la 16e minute de jeu, Montano profitait d’une jolie combinaison entre Stambouli et Cabella pour marquer en deux temps. Au sol après un tir repoussé par Lopes, le Colombien profite d’une défense déjà apathique pour reprendre du gauche. Comme un symbole. Le naufrage collectif de Lyon n’est pas pour tout de suite. Briand réagit bien (20e) de la tête et oblige Jourdren à se détendre. La première période est enlevée et juste avant la pause Mounier, étrangement seul aux six mètres sur corner crucifie son ancien club. Déjà les premiers signes de la débâcle apparaissent mais les deux équipes rentrent aux vestiaires sans se douter que le deuxième acte sera complètement fou.

Lyon coule​

Au retour des vestiaires, Mounier et Cabella, encore eux, partent en contre à cent à l’heure, malheureusement l’ancien Lyonnais enlève trop sa frappe. Cette action, Mounier ne mettra pas longtemps à la regretter puisque dans la foulée Lacazette profite d’une erreur de Jourdren qui laisse le ballon filer entre ses jambes pour égaliser. Lyon est de retour dans la partie. La joie avant la chute.

Entre la 59e et la 68e, l’OL va littéralement sombrer, encaissant trois buts. D’abord un penalty de Cabella après une faute indiscutable de Lopes sur Montano, puis Cabella sur un modèle d’action collective et enfin le doublé pour Victor Hugo Montano. 5-1 à vingt minutes de la fin. Lyon ne l’avait pas vu venir et reste KO debout. Incapable de réagir. Et quand tout va mal, les choses se corsent toujours un peu plus, Maxime Gonalons est exclu à moins de dix minutes du terme (83e) pour un deuxième carton jaune après une faute grossière qui aurait pu lui avoir un carton rouge immédiat.

Montpellier double Lyon

Au classement les conséquences sont immédiates, Lyon continue de reculer et pointe au 14e rang à 10 points du leader monégasques et surtout est doublé par son adversaire du jour. Les joueurs de Jean Fernandez basculent dans la première partie de tableau grâce à ce premier succès en Ligue 1 depuis le 24 août dernier.

Vidéo : les buts de la rencontre